Ille-et-Vilaine : une rave party non autorisée rassemble plusieurs centaines de personnes

- Avec AFP

Ille-et-Vilaine : une rave party non autorisée rassemble plusieurs centaines de personnes© LOIC VENANCE Source: AFP
Des fêtards participent à une rave party illégale dans un champ à Redon, dans le nord-ouest de la France, le 19 juin 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Selon la préfecture de l'Ille-et-Vilaine, près de 800 personnes étaient réunis ce 29 mai sur un terrain de la commune de Laillé où se déroulait une rave-party non autorisée. Il s'agit du troisième rassemblement du genre en un mois dans cette commune.

Environ 800 personnes, selon la préfecture, étaient réunies à une rave-party ce 29 mai à Laillé (Ille-et-Vilaine) où se déroulait ce week-end le troisième rassemblement du genre en un mois dans cette commune au sud de Rennes.

Selon la préfecture de la région Bretagne, le rassemblement avait démarré le 27 mai. Hormis des nuisances sonores, la préfecture indiquait vers 11h n'avoir relevé «aucun incident» à Laillé. «Aucune demande d'intervention des secours [n'a été enregistrée]» n'a été enregistrée, a indiqué la préfecture, celle-ci précisant à l'AFP que «le son sera stoppé [ce 29 mai dans] après-midi».

Selon la presse locale, les organisateurs avaient prévu à l'origine de s'installer sur un terrain à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Après en avoir été empêchés par les gendarmes, les organisateurs se seraient finalement rabattus sur cette commune d'Ille-et-Vilaine où un agriculteur leur a prêté un terrain.

Troisième rassemblement organisé en un mois

La préfecture de Loire-Atlantique avait pris le 25 mai un arrêté interdisant «les rassemblements festifs à caractère musical» durant le week-end de l'Ascension et jusqu'au 7 juin. Selon des habitants joints ce 29 mai par téléphone, il s'agit du troisième rassemblement organisé en un mois à Laillé, confirmant des informations des médias locaux. Contactée par l'AFP, la maire de la commune, Françoise Louapre, n'était pas joignable dans l'immédiat. 

Comme le rappelle Le Télégramme, l'édile avait avait pris un arrêté municipal pour interdire «la tenue de rassemblements festifs qui ne disposent pas d’autorisation, ce qui permettra de verbaliser les contrevenants».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix