Blanc-Mesnil : l'IGPN saisie après la diffusion d'une scène de bagarre impliquant un policier

Logo de l'IGPN (image d'illustration).© DOMINIQUE FAGET Source: AFP
Logo de l'IGPN (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La préfecture de police de Paris a saisi l'IGPN, après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant une bagarre entre un policier et un homme dans un hall d'immeuble au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis.

«Vidéo au Blanc-Mesnil. Le préfet de police saisit l'IGPN aux fins d'établir les circonstances dans lesquelles les faits montrés par ces images se sont produits», a écrit dans la soirée du 19 avril la préfecture de police sur les réseaux sociaux.

Cumulant plusieurs centaines de milliers de vues sur Twitter, la vidéo en question, accompagnée d'une légende «tête-à-tête (entre) un jeune vs un baceux de Blanc-Mesnil», montre un policier de la Bac (brigade anticriminalité) aux prises avec un homme dans un hall d'immeuble.

Un policier, armé, empêche l’accès au hall et demande à celui qui tente de filmer la scène d'arrêter. «C’est quoi ? Qu’est-ce que tu me racontes ? Déjà on laisse faire un tête-à-tête et tu me demandes de ne pas filmer…», rétorque alors une jeune voix au policier. «Monsieur, ça, c’est une agression normalement », entend-on encore sur fond d'insultes proférées à l'encontre des policiers.

Comme le relève Le Parisien, la fin de la vidéo est encore plus décousue. Un homme, peut-être le policier s’adressant à un habitant, lui dit : «Dis-leur qu’ils s’écartent.» En réponse, un témoin lui demande alors «de ranger [son] flash-ball…»

Contacté par le quotidien francilien, le parquet de Bobigny a expliqué qu’il s’agissait d’«une saisine administrative de l’IGPN par la préfecture». «Il n’y a aucune enquête judiciaire à ce stade», a précisé la même source. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix