Eric Zemmour n'exclut pas de nommer Marion Maréchal Premier ministre... à une condition

Marion Maréchal Zemmour© Sameer Al-Doumy Source: AFP
Marion Maréchal à la convention de la droite à Paris, le 28 septembre 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le candidat à la présidentielle Eric Zemmour a tendu une main ferme à Marion Maréchal ce 17 février, expliquant qu'il envisageait de la nommer Premier ministre en cas de victoire. A condition qu'elle s'engage à ses côtés pour faire campagne.

Dans une interview accordée au magazine Elle ce 17 février, le candidat à l'élection présidentielle Eric Zemmour a annoncé qu'en cas de victoire, Marion Maréchal serait une candidate sérieuse pour s'installer à Matignon. Interrogé sur la place des femmes dans son eventuel gouvernement, l'éditorialiste a tout d'abord expliqué qu'elles y auraient «évidemment» leur place.

«Il pourra même y en avoir plus que des hommes !», a-t-il déclaré en ajoutant «pourquoi pas» à Matignon. A la question de savoir si Marion Maréchal ferait un Premier ministre potentiel, Eric Zemmour n'a pas fermé la porte, posant toutefois une condition : «Si elle me rejoint, fait campagne avec moi. Ce n'est pas parce qu'elle est une femme qu'elle ne pourrait pas être Premier ministre !»

Marion Maréchal, 32 ans, ancienne députée Front national du Vaucluse et qui selon Le Parisien attend «un bébé pour les législatives», expliquait pour sa part au quotidien francilien fin janvier sa position vis-à-vis d'Eric Zemmour : «Je réfléchis, aucune décision n’est prise, [mais] si je soutiens Eric [Zemmour], ce n’est pas juste pour passer une tête et dire coucou : ça veut dire revenir en politique et donc quitter l’Issep [son école de sciences politiques]. C’est un vrai choix de vie, une décision lourde.»

L'ancienne députée a par ailleurs annoncé qu'elle ne soutiendrait pas sa tante Marine Le Pen, dont elle trouve, toujours selon Le Parisien, les revirements idéologiques trop fréquents. Dans cette même interview, elle avait toutefois soulevé quelques points – mineurs – de désaccord avec le programme d'Eric Zemmour, notamment sur la question des prénoms à consonance française, les signes religieux dans l'espace public ou encore la bioéthique.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix