Selon un sondage, 74% des Français sont insatisfaits de l'action de Macron contre la délinquance

Suivez RT France surTelegram

Un récent sondage pour Le Figaro fait apparaître que les Français jugent très négatif le bilan d'Emmanuel Macron contre la délinquance et l'insécurité. Malgré plusieurs lois et dispositifs sécuritaires, la sécurité demeure son talon d'Achille.

D'après un sondage Fiducial-Odoxa pour Le Figaro publié le 6 février, les Français sont très majoritairement insatisfaits du bilan d'Emmanuel Macron en matière de sécurité intérieure.

Premier enseignement : 74% des sondés ne sont pas satisfaits de la lutte contre la délinquance et 64% disent se sentir en «insécurité» sur le territoire, une hausse de 10 points depuis l'automne. De plus, 62% des personnes interrogées jugent «mauvais» le bilan de ce gouvernement en matière de lutte contre l'insécurité. Il s'agit d'un sérieux désaveu pour le président qui s'était engagé dans une logique de «reconquête républicaine» des quartiers, avec des dispositifs comme la police de sécurité du quotidien.

La lutte contre les stupéfiants ne convainc pas une majorité de Français 

Même le bilan en matière de lutte contre les stupéfiants ne convainc pas les Français qui estiment à 58% qu'il est négatif, et 65% dans les grandes villes.

La politique de lutte contre le trafic de drogue est, elle, jugée positive par seulement 26% des Français. Un chiffre qui ne peut que déplaire à l'actuel ministre de l'Intérieur qui a pourtant fondé une partie importante de sa ligne à Beauvau sur une lutte implacable, ou du moins très médiatisée, contre les stupéfiants.

Autre grand désaveu correspondant à un engagement fort du gouvernement : les violences faites aux femmes, le harcèlement et les agressions sexuelles, cette grande cause du quinquennat a été ratée pour 69% des Français sondés.

Faut-il y voir une relation de cause à effet ? Malgré les louanges répétées des trois ministres de l'Intérieur de ce gouvernement et de la part du président lui-même, les Français estiment à 76% que les forces de sécurité intérieure souffrent d'un déficit de considération de la part de l'exécutif. Enfin, un Français sur deux se dit satisfait de la lutte contre le terrorisme.

Paradoxe ? 

QRR, PSQ, Loi Sécurité globale, Livre blanc de la sécurité, Nouveau schéma national du maintien de l'ordre, Beauvau de la sécurité, loi d'orientation et de programmation du ministère de l'Intérieur (LOPMI), réformes...

Si l'actuel gouvernement a multiplié les prises de position, les dispositifs et les lois sécuritaires, la sécurité intérieure demeure le talon d'Achille d'Emmanuel Macron qui conserve manifestement l'image d'un président qui a eu du «retard à l'allumage» sur le sujet ainsi que l'avait analysé le marcheur et ancien patron du RAID Jean-Michel Fauvergue au mois de décembre dans un article de Paris Match

A l'occasion, il était même annoncé dans cet article que celui qui avait porté la loi Sécurité globale jetait l'éponge de LREM. A l'image d'une grande partie des Français, faudra-t-il compter l'ancien commissaire du RAID au rang des déçus de ce bilan sécuritaire ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix