Port du masque, jauges, télétravail : quelles restrictions sanitaires prennent fin ce 2 février ?

Port du masque, jauges, télétravail : quelles restrictions sanitaires prennent fin ce 2 février ?© Bob Edme Source: AP
Des personnes portant un masque sur un marché à Saint Jean de Luz, dans le sud-ouest de la France, le 14 janvier 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La France commence ce 2 février à lever une partie de ses restrictions sanitaires : le port du masque n'est plus obligatoire en extérieur, les jauges dans les lieux recevant du public assis sont abandonnées et le télétravail n'est plus obligatoire.

Après d'autres pays européens comme l'Angleterre et le Danemark, la France commence à son tour à lever ce 2 février certaines restrictions liées au Covid-19, en suivant un calendrier en deux étapes annoncé fin janvier par le Premier ministre. Invoquant le pass vaccinal, qui a remplacé l'ancien pass sanitaire, Jean Castex avait promis : «Nous pourrons courant février lever la plupart des restrictions prises pour freiner l'épidémie.» Le port du masque n'est désormais plus obligatoire en extérieur, les jauges dans les lieux recevant du public assis (stades, établissements culturels, etc.) sont abandonnées et le télétravail n'est plus imposé mais recommandé.

Le 16 février, les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, pourront rouvrir et les concerts debout seront à nouveau autorisés. La consommation au comptoir sera également possible dans les bars. Tout comme la consommation dans les stades, les cinémas et les transports.

Un nombre de contaminations en baisse

Ce desserrement des restrictions a lieu alors qu'aux yeux des autorités, la menace due au variant Omicron est désormais limitée puisqu'il est jugé moins dangereux que ses prédécesseurs, bien que plus contagieux. «On constate depuis quelques jours une inversion encore fragile de la tendance, avec moins de cas déclarés chaque jour que sept jours auparavant», a expliqué le 1er février sur France Info le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, invitant toutefois à «rester prudent», notamment en raison du sous-variant d'Omicron, «BA.2, très contagieux».  

En moyenne sur une semaine, 322 256 cas ont été enregistrés (contre 366 179 sept jours avant). Le nombre de patients en réanimation est resté quasi stable sur la même période (3 751 le 1er février contre 3 741 sept jours avant), mais les hospitalisations continuent d'augmenter. «Nous devons rester vigilants, car la pression hospitalière reste élevée. [...] Ceux qui pensent qu'on en aurait fini avec l'épidémie, c'est faux», a souligné Emmanuel Macron dans une interview à La Voix du Nord mise en ligne le 1er février au soir.  Dans les écoles, où le virus circule particulièrement et seuls 4% des 5-11 ans sont vaccinés, le président a déclaré vouloir, «si les chiffres se confirment», «donner de la visibilité, au retour des vacances scolaires pour chaque zone, sur l'allègement du protocole scolaire». Le sujet sera à l'ordre du jour du conseil de défense sanitaire ce 2 février.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix