Premier samedi de mobilisation en France après l'instauration du pass vaccinal (EN CONTINU)

Suivez RT France surTelegram

Alors que le pass vaccinal est entré en vigueur le 24 janvier en France, des rassemblements sont prévus dans tout le pays pour protester contre cette mesure controversée.

Mise à jour automatique
  • Le ministère de l'Intérieur a estimé à quelque 30 000 le nombre de manifestants sur toute la France, au sein de 162 rassemblements, soit une baisse par rapport au samedi précédent qui avait mobilisé environ 38 000 personnes pour 171 actions sur tout le territoire. 

    Les manifestants étaient 5 300 à Paris, répartis sur quatre rassemblements (contre 5 200 et 3 rassemblements il y a sept jours), toujours selon le ministère.

  • L'éditorialiste Michel Fize a réagi sur la manifestation des Gilets jaunes. «Le mouvement des Gilets jaunes exprime une société qui va mal», a-t-il affirmé sur le plateau du journal de RT France. 

    Auteur: RT France

  • Autre figure des Gilets jaunes, Faouzi Lellouche a réagi au micro de RT France après une altercation entre des manifestants et les policiers. «On a été gazés, matraqués, opprimés gratuitement», a-t-il déclaré. 

    Auteur: RT France

  • Florian Philippot, qui menait son propre rassemblement, a également réagi au micro de RT France. «Nos ministres sont juste des VRP de grands laboratoires pharmaceutiques», a-t-il affirmé face aux nouvelles mesures sanitaires du gouvernement. 

    Auteur: RT France

  • Jérôme Rodrigues, figure des Gilets jaunes, a réagi au micro de RT France. Il dit souhaiter «réveiller les consciences». «Macron est générateur de ce mécontentement», a-t-il affirmé. 

    Auteur: RT France

  • A Nice, environ 900 personnes ont manifesté dans le centre-ville contre le pass sanitaire, selon les chiffres de la préfecture rapportés par l'AFP.

  • Environ 650 personnes ont manifesté calmement dans le centre-ville de Strasbourg, selon les chiffres de la préfecture.

    «Nous ne nous arrêterons pas tant que le pass sanitaire ne sera pas aboli», a déclaré à l'AFP un manifestant avant le départ du cortège dont la moyenne d’âge était relativement élevée, précise l'agence.  

  • A Lille, la manifestation anti-pass vaccinal a rassemblé environ 250 personnes, selon la préfecture.

    «Ils ont suspendu l'Etat de droit, la Constitution et on a l'impression que les Français s'en foutent», a regretté auprès de l'AFP Alex, un Parisien sexagénaire habitué aux manifestations dans la capitale mais de passage à Lille.

  • A Paris, la reporter de RT France Nadège Abderrazak a constaté que des fumigènes ont été allumés en soutien à Nejeh Ben Farhat, un Gilet jaune hospitalisé à La Salpêtrière après un accident de la route. Les manifestants se tiennent à une cinquantaine de mètres de l'hôpital, ceux-ci n'ayant pas été autorisés à s'en approcher davantage. 

  • Présente sur place, l'une des reporters de RT France a noté que le cortège parisien des Gilets jaunes avait repris son cours après un arrêt de plus de 15 minutes. La Brigade de répression de l’action violente (Brav) est désormais présente, ainsi qu'un camion équipé d'un canon à eau.

Découvrir plus

De nouvelles manifestations contre le pass vaccinal, entré en vigueur le 24 janvier, sont organisées dans plusieurs villes de France ce samedi 29 janvier.

Plusieurs cortèges sont prévus à Paris, dont l’un sera organisé par le parti Les Patriotes de Florian Philippot, fer de lance depuis des mois de la protestation contre les mesures restrictives. Il prendra à 15 heures la direction du ministère de la Santé.

D’autres rassemblements, organisés par des figures proches du mouvement des Gilets jaunes, sont également annoncés dans la capitale. Des manifestations sont en outre prévues dans plusieurs grandes villes françaises.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix