Covid-19 : la France enregistre un nouveau record avec plus de 500 000 contaminations

Covid-19 : la France enregistre un nouveau record avec plus de 500 000 contaminations© Michel Euler Source: AFP
Une patiente effectue un dépistage du Covid-19 à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Ce 25 janvier, la France a enregistré 501 635 cas de contamination en 24 heures. Un nouveau record au lendemain de l'entrée en vigueur du très controversé projet de loi portant sur le pass vaccinal.

La France a enregistré ce 25 janvier un nouveau record de contaminations au Covid-19 avec 501 635 cas détectés en 24 heures, au lendemain de l'entrée vigueur du très controversé pass vaccinal, présenté par le gouvernement comme l'un des outils pour lutter contre l'épidémie.  Le nombre d'hospitalisations pour cause de Covid est repassé au-dessus de 3 .000 pour la première fois depuis fin 2020, mais celui des patients en services de soins critiques reflue légèrement.

Plus tôt, lors de son passage sur LCI, Olivier Véran avait prédit que le «pic» d'Omicron, serait bientôt derrière nous. «Nous n'avons pas passé le pic, même si dans certaines régions, c'est déjà le cas [...] Nous allons le franchir, nous devrions atteindre le pic ou un plateau haut, c'est une affaire de quelques jours», avait-il expliqué. Il avait néanmoins mis en garde contre une possible recontamination au sous-variant baptisé «BA.2» malgré une précédente contamination avec Omicron. «On pourrait potentiellement se recontaminer avec BA.2 après avoir contracté Omicron», avait-il fait valoir, ajoutant : «Ce variant BA.2 a la couleur, l'odeur, le goût d'Omicron mais ce n'est pas exactement Omicron.»

Apparu il y a quelques semaines, le sous-variant BA.2 circule déjà dans plusieurs pays, comme par exemple au Danemark, où il remplace progressivement BA.1. «On a une situation internationale où le variant Omicron circule beaucoup, il est normal qu'on observe au cours du temps des sous-lignages», avait assuré le 21 janvier l'Agence santé publique France lors d'un point presse. «Ce qui nous intéresse, c'est s'il possède des caractéristiques différentes en termes de contagiosité, d'échappement immunitaire ou de sévérité», avait-elle poursuivi, déclarant que ce sous-variant avait été détecté en France mais «à des niveaux très faibles».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix