Propos de Macron sur les non-vaccinés : «Qui emmerde la vie de qui aujourd'hui ?», lance Attal

Propos de Macron sur les non-vaccinés : «Qui emmerde la vie de qui aujourd'hui ?», lance Attal© LUDOVIC MARIN / AFP
Suivez RT France surTelegram

Interrogé en conférence de presse sur les propos du président de la République, qui disait avoir «très envie d'emmerder» les non-vaccinés, Gabriel Attal a notamment lancé : «On va se parler franchement : qui emmerde la vie de qui aujourd'hui ?»

«On va se parler franchement : qui emmerde la vie de qui aujourd'hui ?», a lancé Gabriel Attal en conférence de presse ce 5 janvier, alors qu'il était invité à réagir aux propos d'Emmanuel Macron, qui disait vouloir «emmerder» les non-vaccinés.

L'exécutif impute la saturation des services de santé et la crise économique à «ceux qui s'opposent au vaccin»

«Qui gâche la vie des soignants qui, depuis deux ans, sont mobilisés, sous l'eau, dans nos services de réanimation, pour sauver des patients qui aujourd'hui sont essentiellement non vaccinés ? Ce sont ceux qui s'opposent au vaccin», a poursuivi le porte-parole du gouvernement, avant d'énumérer les difficultés rencontrées par de nombreuses professions dans le cadre de la pandémie, dont les commerçants ou encore les restaurateurs. Difficultés pour lesquelles Gabriel Attal a, à chaque fois, imputé une certaine responsabilité «à ceux qui s'opposent au vaccin».

«Les propos du président de la République me semblent très en deçà de la colère d'une très grande majorité des Français face à ce choix de s'opposer au vaccin», a par ailleurs estimé le secrétaire d'Etat.

Quand on fait le choix de s'opposer à la vaccination, on s'écarte de la citoyenneté et [s]es obligations

Interrogé sur une formule du chef de l'Etat qui conditionnait la citoyenneté française au fait de se faire vacciner contre le Covid-19, Gabriel Attal a défendu l'idée selon laquelle la vaccination était «un geste citoyen» qui participait à la lutte contre l'épidémie et à protéger les hôpitaux. «Quand on fait le choix de s'opposer à la vaccination, on s'écarte de la citoyenneté et [de s]es obligations», a alors considéré le porte-parole du gouvernement.

Dans son entretien publié le 4 janvier par Le Parisien, Emmanuel Macron a en effet assimilé les opposants à la vaccination à des non-citoyens, affirmant : «C’est l’immense faute morale des antivax : ils viennent saper ce qu’est la solidité d’une nation. Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix