La question de la 4e dose «est sur la table», selon le responsable de la stratégie vaccinale

La question de la 4e dose «est sur la table», selon le responsable de la stratégie vaccinale© Bertrand Guay / POOL Source: AP
Alain Fischer lors d'une conférence de presse à Paris le 26 janvier 2021 (Image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale Alain Fischer a confirmé que l'administration d'une quatrième dose de vaccin était bel et bien «sur la table». Des propos qui font écho à ceux d'Olivier Véran quelques jours plus tôt.

Le professeur d’immunologie pédiatrique et président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale Alain Fischer a déclaré sur RTL le 29 décembre que les autorités sanitaires envisageaient de proposer une quatrième dose de vaccin. «La question est sur la table», a-t-il affirmé. Alors qu'en Israël, des soignants volontaires commencent à recevoir leur quatrième dose de rappel, Alain Fischer a confirmé qu'un tel scénario «est en réflexion» en France.

«Il faut obtenir les données concernant le niveau et la durée de protection conférée par le rappel contre le variant. Et en fonction des données, si la protection contre les formes graves diminue ou est stable à un très bon niveau, en fonction de la classe d'âge, si les personnes sont fragiles ou pas, alors il faudra préconiser, dans un délai que je ne peux pas aujourd'hui préciser, sur la nécessité d'un rappel supplémentaire, soit pour tous, soit pour les personnes fragiles», a-t-il affirmé au micro de RTL.

Et de préciser : «Les Israéliens sont décalés par rapport à nous. Ils ont débuté leu rappel plus tôt que nous et ont entre un et deux mois d'avance sur l'Europe en général. Peut-être qu'on fera la même chose, mais il faut laisser le temps à l'analyse scientifique des données.»

Des propos qui rappellent ceux du ministre de la Santé quelques jours plus tôt

Ces propos font écho à ceux tenus par Olivier Véran le 27 décembre. Interrogé sur la possibilité d'autoriser une quatrième dose aux Français déjà triplement vaccinés contre le Covid-19 depuis au moins trois mois, le ministre de la Santé avait déclaré que le gouvernement était «ouvert à cette perspective». Olivier Véran avait néanmoins précisé que la question viendrait «en son temps» et ne constituait pas pour l'heure une «priorité». Il avait par ailleurs affirmé que la France travaillait avec Israël sur le sujet.

Le ministre de la Santé s'exprimait avec le Premier ministre Jean Castex dans le cadre d'une conférence de presse, consacrée aux nouvelles mesures prises par le gouvernement pour contrecarrer l'augmentation des contaminations dues au variant Omicron, dont la dangerosité intrinsèque est toutefois sujette à discussion.

Au cours de celle-ci, le gouvernement a notamment annoncé qu'à compter du 28 décembre, les Français qui le souhaitent pourraient recevoir leur rappel vaccinal anti-Covid trois mois après avoir reçu leur dernière dose (en l'occurrence la deuxième, pour l'heure). «Il suffira de trois mois après votre deuxième injection ou votre première si vous avez eu le Covid pour bénéficier de votre rappel», avait annoncé Jean Castex.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix