«On est en train de bousiller la vie des gens» : un humoriste interpelle Castaner sur l'hôpital

«On est en train de bousiller la vie des gens» : un humoriste interpelle Castaner sur l'hôpital© Guillaume SOUVANT Source: AFP
Vidéo
Christophe Castaner le 8 septembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le 18 décembre, Jérémy Ferrari était sur le plateau d'On est en direct, sur France 2, face à l'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. L'occasion pour l'humoriste d'interpeller le député LREM sur la situation de l'hôpital en France.

Invité de l'émission On est en direct sur France 2 le 18 décembre, le député des Alpes-de-Haute-Provence et président du groupe LREM à l’Assemblée nationale Christophe Castaner a été interpellé par l'humoriste Jérémy Ferrari sur la situation de l'hôpital en France. Alors que Laurent Ruquier, Léa Salamé et Inès de la Fressange étaient présents autour de la table, l'humoriste Jérémy Ferrari a interrogé Christophe Castaner sur la gestion gouvernementale de la crise sanitaire.

En réponse aux questions des deux animateurs et journalistes, Christophe Castaner a tenté de défendre son bilan et celui du gouvernement. Mais c'était sans compter sur la pugnacité de Jérémy Ferrari.

Très critique du gouvernement, l’humoriste a ainsi pointé du doigt le manque de moyens des hôpitaux, les conditions de travail difficiles, mais aussi ce qu'il estime être la déconnexion de l’exécutif vis-à-vis de la réalité quotidienne des Français. «Le réel est violent pour les gens. Ils perdent leur boîte, ils ne peuvent plus sortir […] sans parler du comportement de la presse qui est en train de bousiller le cerveau des gens […] Ça, c’est du concret, c’est quelque chose de très dur», a affirmé Jérémy Ferrari.

L'humoriste a poursuivi en interrogeant l'ancien ministre de l'Intérieur sur les dernières décisions prises par le gouvernement pour les soignants, et notamment sur la récente augmentation de salaire décidée lors du Ségur de la santé. «Vous les avez augmentés d’environ 200 euros, c’est formidable [mais] ça reste toujours en-dessous de la moyenne européenne. Là ce qu’il se passe en ce moment à l’hôpital, vous le savez très bien, ce n’est pas la saturation des réanimations, c’est que tout votre personnel soignant est en train de démissionner», a-t-il ajouté.

Vous avez réussi à démotiver des vrais passionnés

Jeremy Ferrari, qui dit avoir rencontré de nombreux personnels soignants, constate que le personnel hospitalier est à bout et démissionne en masse. «Vous avez réussi à démotiver des vrais passionnés. Les gens veulent pouvoir soigner les gens dans des conditions décentes et ils ne peuvent pas», a ainsi affirmé Jérémy Ferrari.

Christophe Castaner trouve le constat de l'humoriste «trop dramatique»

Visiblement irrité, Christophe Castaner n'a pas tardé à réagir aux critiques formulées par l'humoriste. «Le mal n’est pas récent et votre constat, je le trouve trop dramatique. Et moi, je suis plutôt partisan de la nuance. Et donc parce que je suis nuancier [...] je trouve que votre réquisitoire est d’une grande brutalité et qu’il ne correspond pas à la réalité», a-t-il affirmé en défendant certaines mesures prises par le gouvernement.

Jérémy Ferrari a répondu en affirmant que son «réquisitoire» était «vraiment, vraiment en phase avec la réalité de la violence que vivent les gens au quotidien». Et Laurent Ruquier de résumer : «Ils [les personnels soignants] veulent un bon salaire, mais aussi travailler dans de bonnes conditions.» 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix