Hirsch propose de racheter des congés aux soignants pour mobiliser du personnel pendant les fêtes

Hirsch propose de racheter des congés aux soignants pour mobiliser du personnel pendant les fêtes© JOEL SAGET Source: AFP
Martin Hirsch pose à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Inquiet pour la période des fêtes alors que la nouvelle vague de Covid-19 est à son paroxysme, le patron de l'AP-HP a lancé un appel aux soignants, proposant de leur racheter des jours de congés.

Le directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) Martin Hirsch a fait part de ses inquiétudes liées au manque de personnel pendant la période des fêtes sur RTL le 13 décembre, proposant au passage de «racheter» la semaine de congés aux soignants qui accepteraient de la décaler.

Alors que la vague épidémique de Covid-19 en cours semble avoir atteint son pic, laissant présager un nombre maximal d'entrées de patients à l'hôpital sous «10 à 15 jours», le haut fonctionnaire a estimé que les ressources humaines étaient déjà au bord de l'épuisement. 

«Le plan blanc, il ne fait pas jaillir des infirmières [...] il repose sur ceux qui sont déjà crevés aujourd'hui», a-t-il déclaré, disant au passage que les soignants ne «sentent plus» aujourd'hui le «soutien de la population».

Surpayer les congés déplacés pendant les fêtes 

L'administrateur a décrit un hôpital mis à mal par la sur-mobilisation pendant la pandémie : «Dans beaucoup d'établissements, notamment en Ile-de-France [...] il y a des lits fermés depuis la rentrée parce qu'en France comme d'ailleurs dans beaucoup de pays du monde l'effet 18 mois de rythme fou [...] a eu un effet». Cette situation engendrerait «beaucoup moins de recrutements qu'auparavant». 

Dans ce contexte, le responsable a expliqué que l'hôpital offrait des avantages financiers pour convaincre le personnel de rester mobilisé pendant les fêtes. Prenant l'exemple d'une infirmière, il a détaillé cette offre : «On va pas vous forcer, si vous pensez qu'il faut que vous preniez votre semaine de vacances [de Noël], vous allez prendre la semaine de vacances [...] en revanche, on peut vous proposer, si vous êtes d'accord pour la décaler, de vous la racheter 10 jours 2 000 €». Il a précisé que l'hôpital proposait de «racheter ces jours» plus cher que d'habitude au lieu de les mettre sur leur Compte épargne-temps (CET). 

Une idée qui a fait réagir Fabien Roussel, député du Nord et candidat du Parti communiste français à l'élection présidentielle. «Martin Hirsch, savez-vous que les soignants sont épuisés ? Savez-vous que l’hôpital craque car les indispensables changements ne sont pas intervenus malgré ce que nous vivons avec la pandémie ? Des recrutements ! De meilleurs salaires ! Des moyens ! Et de la considération !», a-t-il fait valoir le 14 décembre sur Twitter.

Le 13 décembre, les hospitalisations pour Covid-19 avaient atteint 14 050, tandis que le taux d'incidence de la maladie avait égalé le pic de la deuxième vague de 2020. Le nombre de personnes en réanimation est cependant nettement moins important qu'à l'époque (2 539 le 12 décembre contre 4 903 au pic de 2020), un progrès attribué à la vaccination de masse. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix