Ironisant sur le «grand remplacement», un influenceur souhaite une «guerre civile», puis s’excuse

Ironisant sur le «grand remplacement», un influenceur souhaite une «guerre civile», puis s’excuse© Lionel BONAVENTURE Source: AFP
L'influenceur Pantoufl tient une chaîne sur la plateforme Twitch où il expose régulièrement ses opinions politiques (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Réagissant à la candidature de l'éditorialiste Eric Zemmour, l'influenceur de gauche Pantoufl a tenté de tourner en dérision l’idée du «grand remplacement», plaidant pour «l'anéantissement des bœufs qui peuplent la France». Avant de s'excuser.

Pantoufl, un influenceur qui se revendique de gauche et actif sur la plateforme Twitch, a provoqué un tollé en tenant des propos sarcastiques en réaction à la candidature d’Eric Zemmour le 2 décembre. S’exprimant sur le «grand remplacement» théorisé par l'écrivain Renaud Camus, qu’il voulait tourner en dérision, il a indiqué, non sans ironie, être «pour le grand anéantissement des bœufs qui peuplent la France» avant d’espérer une «guerre civile» où «ils vont tous crever la bouche ouverte […], où ils se feront probablement égorger».

Des propos aussitôt signalés à Pharos, l’organisme qui recense les contenus illicites en ligne, et qui n’ont pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Damien Rieu, ancien candidat du Rassemblement national aux élections départementales, a notamment diffusé la séquence vidéo sur son compte Twitter. Il a néanmoins indiqué être favorable à laisser «les gens dire ce qu’ils pensent», tout en raillant le rétropédalage du streamer : «C’est bon arrête de pleurnicher bichette. On veut une extrême gauche solide pas de la white fragility. Staline aurait pas bougé un poil de moustache».

Dénoncer le «fantasme du grand remplacement»

Pantoufl s’est toutefois vu contraint de réagir alors que la polémique enflait. Il a supprimé la rediffusion de son émission au profit d’une nouvelle vidéo où il tente de se justifier.

«J’ai un goût prononcé pour la provocation, l’outrance et l’humour noir», explique-t-il en préambule, évoquant son «esprit un peu nihiliste». Il a également souligné avoir voulu dénoncer «le fantasme de ceux qui croient au grand remplacement et au choc des civilisations» par la caricature, reconnaissant que sa phrase était «malheureuse» et assurant qu’il ne souhaitait pas de guerre civile en France.

Un mea culpa complété ensuite par un communiqué, dans lequel l'influenceur soulignait la nature caricaturale mais aussi «l’hyperbole» de son propos, tout en signalant avoir reçu des menaces de mort.

Théorisé par l'écrivain Renaud Camus, le concept de «grand remplacement» a été utilisé par Eric Zemmour depuis le début de sa pré-campagne, notamment lors de son adresse aux Gilets jaunes. Le journaliste et désormais candidat déclaré à l'élection présidentielle en a fait un de ses axes politiques majeurs.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix