Incendies, mortiers : les enseignants d'un lycée de Mantes-la-Jolie exercent leur droit de retrait

Incendies, mortiers : les enseignants d'un lycée de Mantes-la-Jolie exercent leur droit de retrait© JACQUES DEMARTHON Source: AFP
Vidéo
Mantes-la-Jolie, le 7 novembre 2013 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des tirs de mortiers d'artifice se sont déroulés dans les couloirs du lycée et plusieurs départs de feu y ont été constatés. «C'est la première fois que je vois ça, surtout à l'intérieur des couloirs», a déclaré l'une des enseignantes au Parisien.

A Mantes-la-Jolie, en région francilienne, les professeurs du lycée polyvalent Jean Rostand ont décidé d'exercer leur droit de retrait le 30 novembre, à la suite de plusieurs épisodes de violences au sein de cet établissement d'un millier d'élèves connu pour des épisodes de tensions importants en 2018, rapporte Le Parisien.

Le véhicule utilisé pour le cours de mécanique automobile a ainsi subi plusieurs tentatives d'incendie depuis le 29 novembre, des tirs de mortiers d'artifice se sont déroulés dans les couloirs du lycée, et plusieurs départs de feu ont été constatés, comme le montrent des vidéos circulant sur les réseaux.

«La prochaine étape c'est quoi ? L'incendie de nos véhicules ? Rostand n'est pas un lycée de tout repos mais c'est la première fois que je vois ça, surtout à l'intérieur des couloirs», a déclaré au quotidien francilien l'une des enseignantes. L'Education nationale a dépêché des intervenants du centre académique d'aide aux écoles et aux établissements (CAAEE), un «dispositif de prévention et de sécurisation» constitués de personnes spécialement formées, précise le média.

En 2018, l'image de lycéens interpellés avait créé une polémique

La situation au sein de l'établissement serait prise particulièrement au sérieux, ajoute Le Parisien, parce que ce dernier est déjà connu pour des épisodes de tension exacerbée. En décembre 2018, dans le cadre des mobilisations contre les réformes dans l'éducation, de violents affrontements avaient eu lieu aux abords de Jean Rostand et du lycée voisin Saint-Exupéry, dans le quartier populaire du Val-Fourré. Les forces de l'ordre avaient reçu des cocktails Molotov et une dizaine de bombonnes de gaz avaient été lancées dans des poubelles en feu, sans provoquer d'explosion.

Mais l'image que l'opinion publique avait retenue, c'était surtout celle de l'interpellation le 6 décembre 2018 de 151 jeunes aux abords du lycée, rassemblés et placés à genoux, entravés pour certains, entourés de policiers. Le Défenseur des droits avait lancé une enquête. La préfecture avait assumé pleinement le recours à cette méthode, expliquant que certains jeunes interpellés «avaient mis le feu, extrait des bonbonnes de gaz d'un pavillon la veille, étaient armés au moment de l'interpellation d'armes blanches pour certains, de bâtons», avait détaillé le préfet des Yvelines Jean-Jacques Brot. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix