La justice annule la suspension de neuf agents hospitaliers non vaccinés contre le Covid-19

La justice annule la suspension de neuf agents hospitaliers non vaccinés contre le Covid-19© Pascal ROSSIGNOL Source: Reuters
Un membre du personnel soignant se déplace dans l'hôpital de Valenciennes, le 22 avril 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le tribunal administratif de Grenoble a annulé la suspension de neuf employés des hôpitaux de Saint-Vallier et de Romans-sur-Isère, dans la Drôme. Ils n'avaient pas présenté leur certificat de vaccination alors qu'ils étaient en arrêt maladie.

Le 26 octobre, le tribunal administratif de Grenoble a annulé la suspension de neuf agents des Hôpitaux Drôme Nord exerçant dans les villes drômoises de Saint-Vallier et de Romans-sur-Isère.

Comme le précise France Bleu, les établissements Hôpitaux Drome Nord ont été condamnés à verser les salaires des agents concernés et sont dans l'obligation de compter à nouveau leurs droits d'ancienneté. 

L'obligation vaccinale contre le Covid-19 est entrée en vigueur le 15 septembre pour 2,7 millions de professionnels du secteur de la santé. Cependant, ni la loi du 5 août, ni la circulaire établissant cette obligation n'ont prévu le cas particulier des arrêts maladie, ce qui crée un vide juridique quant à la possibilité de suspendre pour non-vaccination un agent hospitalier en arrêt maladie.

Certains sont en arrêt pour des maladies graves. C'était la double peine en quelque sorte

Le tribunal de Grenoble a donc considéré que ces agents non vaccinés contre le Covid-19 mais absents de fait du site de l'hôpital ne pouvaient être sanctionnés. «La loi prévoit que l'obligation vaccinale s'applique aux agents hospitaliers en activité. Le tribunal a considéré que la notion d'activité est "une activité effective"», a précisé l'avocate des requérants, maître Anne-Valérie Pinet, dont les propos ont été recueillis par France Bleu. «Certains sont en arrêt pour des maladies graves. C'était la double peine en quelque sorte», a-t-elle commenté.

À Bordeaux ou Besançon, des requêtes similaires de soignants en arrêt maladie ont en revanche été rejetées par les tribunaux. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix