«Arabe de service» : Taha Bouhafs condamné à 1 500 euros d'amende pour injure à raison de l'origine

«Arabe de service» : Taha Bouhafs condamné à 1 500 euros d'amende pour injure à raison de l'origine© JOEL SAGET Source: AFP
Le journaliste militant Taha Bouhafs, le 21 février 2020, à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le journaliste militant a été reconnu le 28 septembre coupable d'injure publique par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir qualifié en juin 2020 sur Twitter la policière syndicaliste Linda Kebbab d'«Arabe de service».

Ce 28 septembre, le journaliste militant Taha Bouhafs a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 1 500 euros d'amende et 2 000 euros de dommages et intérêts versés à la policière syndicaliste d'Unité-SGP-FO Linda Kebbab pour l'avoir qualifiée d'«Arabe de service».

Le journaliste est donc condamné pour injure publique à raison de l'origine, c'est-à-dire une injure raciste. Son avocat, Arié Alimi a annoncé interjeter appel de cette décision

La policière syndicaliste s'est réjouie de ce verdict sur les réseaux sociaux en saluant : «Tout n’est pas perdu pour la lutte contre les discours haineux. Les mensonges déshonorants de Taha Bouhafs à mon encontre ne lui permettent plus de cacher qu’il est bien un RACISTE. La Justice vient de le condamner pour injure raciste. 2 000€ de dommages que je n’avais pas réclamés. Je les verserai ENTIÈREMENT à des œuvres sociales pour des familles de policiers. Ainsi, Bouhafs fera une bonne chose de son argent, une fois dans sa vie. Puissent les jeunes qui le suivent ouvrir les yeux sur le mal qu’il est. Je ne serai jamais une Arabe de service.»

La communauté policière de Twitter lui a emboîté le pas rapidement, notamment le syndicat d'encadrement SCSI : «Le racisme de Taha Bouhafs est aujourd'hui reconnu par une décision judiciaire. En traitant Linda Kebbab d'"Arabe de service", ce triste individu a montré le vrai visage de ceux qui donnent libre cours à leur détestation de la police en attisant les tensions et les haines.»

Le policier Abdulaye Kanté, bien connu sur ce réseau social, mais également sur les plateaux de télévision a sobrement commenté : «Condamné !»

L'avocat de Linda Kebbab, Thibault de Montbrial a salué la décision en déclarant : «Le militant d’ultragauche Taha Bouhafs condamné par le tribunal de Paris pour injures raciales envers Linda Kebbab traitée de "Arabe de service". C’est essentiel que la justice garde le cap face à l’idéologie indigéniste, dont l'objectif est de fracturer la société française.»

«Bonne nouvelle! Soutien @lindakebbab et à nos forces de l’ordre prises à parti alors qu’elles défendent les valeurs universalistes de la République», s'est réjouie Valérie Pécresse, candidate à l'élection présidentielle de 2022.

Après la manifestation interdite en faveur des Traoré en juin 2020, Linda Kebbab avait déclaré sur France Info : «Le fond du problème, c'est cette affaire, avec cette jeune fille, la sœur d'Adama Traoré, dont je comprends la colère et la souffrance d'avoir perdu son frère, qui se saisit d'une affaire américaine [le fait-divers Floyd] qui n'a absolument rien à voir, ni dans son histoire, ni dans son fond, ni dans sa technicité.»

A la suite de quoi, Taha Bouhafs avait posté ce message sur Twitter concernant Linda Kebbab : «ADS : Arabe de Service» avant d'effacer sa publication. Une plainte de la policière avait suivi malgré tout.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix