Affaire des sous-marins : «La France ne pèse pas lourd»

Suivez RT France surTelegram

Après l'annonce de l'annulation d'un contrat par l'Australie de 12 sous-marins français, l'ancien ambassadeur de France, Didier Destremau, a réagi pour RT France. Il considère que c'est une «sérieuse désillusion» pour la France.

Didier Destremau, ancien ambassadeur de France, revient ce 18 septembre pour RT France sur l'annulation par l'Australie d'une commande auprès de Naval Group, portant sur 12 sous-marins à propulsion conventionnelle, au profit d'un partenariat industriel avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Cette décision est pour notre invité «un rappel aux dures réalités : la France, en tant que membre de l'UE, ne pèse pas lourd», même si, dans la zone Pacifique, elle «a une implantation très importante». Il reproche aux services de renseignements de ne pas avoir été alertés au préalable de l'annulation de ce contrat à 56 milliards d'euros. Didier Destremau, estime ainsi que cette affaire est une «sérieuse désillusion» pour la France.

Le 16 septembre, Paris a dénoncé une «décision regrettable» après que l'Australie a annulé cette commande et a rappelé le 17 septembre pour «consultations» ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»