«Convaincre plutôt que contraindre»: manifestations contre l'obligation vaccinale pour les soignants

«Convaincre plutôt que contraindre»: manifestations contre l'obligation vaccinale pour les soignants© JEROME BROUILLET / AFP
Illustration.
Suivez RT France surTelegram

A Paris, Marseille ou encore Toulouse, la CGT Santé appelle à protester contre la vaccination obligatoire du personnel soignant, qui doit entrer en vigueur le 15 septembre. Le syndicat dénonce une discrimination et redoute une baisse du personnel.

Ce 14 septembre, une journée de mobilisation contre l'obligation vaccinale imposée au personnel soignant (qui doit rentrer en vigueur le lendemain) a lieu partout en France. A l'appel de la CGT Santé, des manifestants doivent en effet se rassembler à Paris, Toulouse, Marseille, Lyon ou encore Grenoble afin de protester contre cette mesure qu'ils jugent discriminatoire.

Auteur: RT France

Des rassemblements sont prévus devant des lieux symboliques tels que le ministère de la Santé, mais également les ARS et les hôpitaux.

Des prises de paroles expriment leur défiance à la vaccination obligatoire, mais pas au vaccin en tant que tel. La stratégie contraignante du gouvernement revient à «se tromper de problème» selon des manifestants.

Pour une «vaccination éclairée et consentie»

Dans un tract, la CGT Santé dénonçait une «stigmatisation», tout en se disant favorable à la «vaccination éclairée et consentie». «C'est par l'information, la pédagogie, le débat que les doutes qui subsistent peuvent être levés, et non par la menace et la sanction», écrit ainsi la CGT Santé.

«Il vaut mieux convaincre plutôt que contraindre», résume pour sa part Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. 

A compter du 15 septembre, les professionnels de santé ne pouvant justifier de leur vaccination risqueront une suspension de contrat. Il leur restera alors un mois pour présenter un schéma vaccinal complet.

Auteur: RT France

Le syndicat redoute les conséquences possibles de cette mesure en pleine pandémie. «Si 5 ou 10% du personnel des hôpitaux s'en va, c'est une catastrophe sanitaire» analysait ainsi Philippe Martinez début septembre.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix