Des soignants de Guadeloupe demandent un geste aux autorités concernant la vaccination obligatoire

Des soignants de Guadeloupe demandent un geste aux autorités concernant la vaccination obligatoire© CARLA BERNHARDT Source: AFP
Vidéo
Evacuation d'un patient atteint du Covid-19 à Pointe-a-Pitre (Guadeloupe), le 3 septembre (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des soignants ont appelé à la grève en Guadeloupe où seulement 25 à 30% des personnels du CHU de Guadeloupe sont vaccinés contre le Covid-19. Ils risquent une suspension sans salaire à partir du 15 septembre.

«Lors de la première vague, on était sur le front [...] Maintenant on devient les bêtes noires parce qu'on refuse de se faire vacciner», a déclaré à RT France Christelle Heintz, infirmière exerçant en Guadeloupe.

«Si 70% — puisqu'on est 30% à être vaccinés — des infirmiers et des soignants arrêtent de travailler, l'hôpital ne tourne plus, c'est terminé. Il va falloir que d'un côté ou de l'autre ça cesse», a-t-elle par ailleurs estimé, demandant aux autorités «un sursaut de bienveillance». 

Une manifestation a eu lieu le 11 septembre à Pointe-à-Pitre contre l'obligation vaccinale des soignants. Cinq-cents personnes étaient présente selon la police, 1 000 selon le syndicat UTS UGTG. Seuls 25 à 30% du personnel du CHU de Guadeloupe est vacciné contre le Covid-19.

Côté exécutif, l'inflexibilité est affichée : «Moi je ne veux plus qu'il y ait des cluster, qu'il y ait des chaînes de contamination au sein des établissements où les gens viennent parce qu'ils sont fragiles pour se faire soigner [...] Ça veut dire l'impossibilité de continuer à travailler, suspension de salaire [pour les soignants non vaccinés]», a déclaré le 9 septembre sur France 2 le ministre de la Santé Olivier Véran à l'approche du 15 septembre, date limite fixée pour la mise en conformité des soignants.   

Dans un communiqué daté du 11 septembre, Olivier Serva, député LREM de la Guadeloupe, a interpellé le ministre de la Santé Olivier Véran en lui demandant des «éclaircissements concernant l'obligation vaccinale des soignants dans les territoires d'Outre-mer». Le «26 août 2021, vous avez indiqué [...] que l'obligation vaccinale pour les soignants, serait repoussée à la fin de la quatrième vague», rappelait-il, réclamant «des réponses claires». 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix