Ecoliers positifs au Covid : les parents vaccinés obligés de garder leur enfant seront indemnisés

Ecoliers positifs au Covid : les parents vaccinés obligés de garder leur enfant seront indemnisés© Loïc VENANCE Source: AFP
Des parents et leurs enfants devant une école à Lavau-sur-Loire, le 2 septembre 2021 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le gouvernement a annoncé que, même vaccinés, les parents d’un écolier positif au Covid-19 pourront bénéficier d'un arrêt maladie sans délai de carence et seront indemnisés à hauteur de 90% de leur salaire brut.

Le 3 septembre, le gouvernement a apporté une solution au problème des parents vaccinés ne pouvant bénéficier d'un arrêt maladie dans le cas où leur enfant serait positif au Covid-19. Ceux-ci seront désormais indemnisés à hauteur de 90% de leur salaire brut, mais un seul des deux parents pourra bénéficier de la mesure, comme le précise BFMTV.

Un communiqué publié en fin de journée sur le site du ministère du Travail décrit l'ajustement de la réglementation comme suit : «Dès aujourd’hui, le parent d’un enfant déclaré COVID+ pourra bénéficier des indemnités journalières dérogatoires, sans délai de carence, avec un complément employeur, et ce qu’il soit vacciné ou non. Cette indemnisation est ouverte à un seul des deux parents du foyer, lorsqu’il ne peut pas télétravailler.» 

La mesure a pris effet le jour même, et le gouvernement précise que les parents concernés seront pour le moment contactés par l'Assurance maladie pour leur délivrer un arrêt de travail et les indemnités journalières. Dans un mois, ceux-ci pourront directement se déclarer sur le service en ligne declare.ameli.fr.

Avec la mise en place du nouveau protocole sanitaire de rentrée des classes qui a débuté le 2 septembre, les parents présentant un schéma vaccinal complet et dont l'enfant était positif au virus ne pouvaient plus être considérés comme cas contacts depuis une décision du ministère de la Santé en date du 22 juillet. Cela implique notamment que ces derniers ne pouvaient plus bénéficier d'un arrêt maladie et que leur seul recours pour s'occuper de leur enfant était donc le chômage partiel, (indemnisé à seulement 70% du salaire), la prise d'un congé enfant malade (non indemnisé, sauf quelques rares conventions collectives) ou la pose d'un congé avec ou sans solde – sous réserve d'acceptation par l'employeur.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»