«Sanction extraordinairement grave» : un avocat critique les peines pour absence de pass sanitaire

«Sanction extraordinairement grave» : un avocat critique les peines pour absence de pass sanitaire© FREDERICK FLORIN Source: AFP
Vidéo
Cliché pris à Strasbourg le 9 août 2021 (image d'illustration)/
Suivez RT France surTelegram

L'avocat Philippe Prigent a dénoncé sur BFMTV un «niveau de sanction extraordinairement grave» concernant les peines prévues en cas d'absence de pass sanitaire en terrasse des cafés et restaurants. Il a également critiqué le Conseil constitutionnel.

Interrogé le 9 août sur BFMTV, l'avocat Philippe Prigent a commenté les peines prévues en cas d'absence de pass sanitaire lors de la dégustation d'un verre à la terrasse d'un établissement, jugeant le «niveau de sanction extraordinairement grave».

«Là on est en train de dire à quelqu’un : "Vous avez pris trois fois un verre en terrasse. Six mois de prison." Vous faites le calcul, les verres en terrasse peuvent rapidement devenir extrêmement chers. On aboutit à un niveau de sanction extraordinairement grave», a-t-il fait valoir.

«Je n’ai jamais été en prison. J’ai pu avoir des clients qui ont été exposés à ça ou qui ont fait ne serait-ce que de la préventive […], la prison c’est extrêmement brutal. C’est lorsque vous êtes un violeur, un assassin, que vous avez brutalisé les gens, qui vous avez mutilé quelqu’un, que vous êtes un escroc à grande échelle», a-t-il encore ajouté.

Il a également précisé que les peines prévues par la loi posaient plusieurs questions et a critiqué les Sages pour n'avoir pas, selon lui, étudié certains points du texte : «Le Conseil constitutionnel n’a pas examiné cette question-là spécifique du point de vue de la proportionnalité et la nécessité des peines [...] Imaginez que par exemple dans six mois, parce que ça prend un peu de temps à traiter, le Conseil constitutionnel expose que oui effectivement c’est une sanction liberticide qui viole les droits de l’Homme. C’est extrêmement grave.»

«On a un autre problème, qui est avec la CEDH [Cour européenne des Droits de l'Homme], parce qu’on est en train d’expliquer aux gens qu’ils vont subir une mort sociale […]. Quand vous dîtes aux gens : "Vous subissez une mort sociale pour avoir pris un verre en terrasse", effectivement il y a un risque d’annulation et on va passer pour un pays profondément liberticide. J’aime beaucoup la France mais il faut essayer nous regarder et de se dire : "Pourquoi ça n’existe pas en Russie ? Pourquoi ça n’existe pas au Viêtnam ? Pourquoi ça n’existe pas en Inde ?"», a-t-il conclu, se désolant que «que le Conseil constitutionnel [n'ait] pas purgé [ces deux questions]».

Le 5 août, les Sages avaient validé la loi instaurant l'extension du pass sanitaire notamment pour les cafés, restaurants, y compris en terrasse. Cette extension du pass sanitaire est entrée officiellement en vigueur le 9 août.

En cas de non présentation d'un pass sanitaire valide lors d'un contrôle à la terrasse d'un café ou d'un restaurant, une contravention de 4e classe de 750 euros pourra être dressée et l'amende sera de 135 euros si elle est réglée rapidement. En cas de seconde infraction dans un délai de 15 jours, l'amende pourra atteindre 1 500 euros. Enfin, en cas de troisième récidive dans les 30 jours, le contrevenant s'exposera à 3 750 euros d'amende et six mois de prison ferme.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»