«On a le choix entre ça et le pire» : Jean Castex justifie l'extension du pass sanitaire

«On a le choix entre ça et le pire» : Jean Castex justifie l'extension du pass sanitaire© Alain Jocard Source: AFP
Vidéo
Le Premier ministre français Jean Castex s'entretient avec un habitant en marge d'une déplacement dans un centre de vaccination à Villetaneuse, le 27 juillet 2021.
Suivez RT France surTelegram

En marge de son déplacement en Seine-Saint-Denis dans un centre de vaccination itinérant, le Premier ministre a été interpellé par un homme sur l'extension du pass sanitaire. Il a justifié cette mesure contestée en évoquant la dégradation épidémique.

Malgré son adoption au Parlement, la réticence voire l'opposition d'une partie de la population à l'extension du pass sanitaire dans de nombreux lieux persiste.

En témoigne l'échange entre un homme et Jean Castex en marge de sa visite en Seine-Saint-Denis dans un centre de vaccination itinérant. Alors que son interlocuteur soulignait les difficultés que pourraient engendrer une telle mesure, le Premier ministre l'a défendue fermement : «C'est vrai que ce n'est pas l'idéal, mais on a le choix entre ça et le pire.»

«Mais le pire aurait pu être géré dès le départ», a alors rétorqué l'homme. Ce à quoi Jean Castex a affirmé que son gouvernement avait géré la crise sanitaire «en essayant de protéger» la population.

Plus tôt dans la journée, la ministre du Travail Elisabeth Borne a affirmé sur BFMTV et RMC qu'un salarié pourra bien être licencié s'il ne produit pas de pass sanitaire. Bien que le Parlement ait retoqué la possibilité de licenciement pour les personnes qui ne respecteraient pas l'obligation vaccinale ou de pass sanitaire, la ministre a déclaré qu'il ne fallait pas «laisser croire aux salariés qu'il ne peut pas y avoir de licenciement». «On est dans le droit commun du Code du travail», a-t-elle précisé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix