Le patron de discothèques Jean-Roch et des maires plaident pour une réouverture des clubs

Le patron de discothèques Jean-Roch et des maires plaident pour une réouverture des clubs© Lucas BARIOULET Source: AFP
L'entrepreneur de la nuit, Jean Roch, à un défilé de lingerie, Paris 29 septembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans une tribune publiée par Le Parisien, le syndicat des discothèques et des maires de communes exigent la réouverture des lieux de nuit au 30 juin et avancent des propositions pour ce faire, comme des jauges, des tests PCR ou le pass sanitaire.

Le journal Le Parisien publie le 16 mai la tribune du syndicat national des discothèques (SNDLL), signée par de nombreux maires et l'entrepreneur du monde de la nuit Jean Roch. Les signataires mettent en avant la fermeture de nombreux lieux de loisirs nocturnes en raison des fermetures imposées pour faire face à l'épidémie de Covid-19 et demandent une réouverture au 30 juin, sous conditions : jauges et test PCR négatif ou passeport sanitaire.

Selon cette tribune, «au moins 400 discothèques» vont fermer sur les quelque 1 654 du territoire. Les signataires font donc valoir : «Comme en Angleterre, en Espagne ou en Israël, exigeons un pass sanitaire ou un test PCR négatif à l’entrée de ces lieux. Mettons en place des jauges. Généralisons les purificateurs d’air, devenus la norme dans les avions, les TGV, ou récemment les écoles.»

Signataire de la tribune, le maire de La Baule Franck Louvrier appelle le gouvernement à attribuer davantage de doses aux stations balnéaires avant l'été 2021 pour immuniser les résidents et les touristes.

Dans cette tribune ils préviennent également : «A la catastrophe économique, risquent de s’ajouter le désordre et le risque sanitaire. Car sans voies alternatives, des fêtes sauvages et désorganisées feront inévitablement leur apparition. Chacune d’elles suscitera à juste titre l’indignation car elles ne respecteront évidemment pas les normes sanitaires et sécuritaires si chères à la profession des professionnels de la nuit.» Les signataires alertent donc sur le risque de voir se développer les fêtes sauvages sur les plages dans les villes balnéaires, avec un accroissement possible de la délinquance liée au trafic de stupéfiants aux abords de ces événements.

Les établissements de la nuit sont fermés depuis le 16 mars 2020 et le ministre délégué aux PME Alain Griset a fait savoir au micro d'Europe 1 qu'une date de réouverture serait donnée «avant le 15 juin», sans autre précision.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»