Ivry-sur-Seine : une adolescente de 17 ans tuée à coups de couteau dans une rixe

- Avec AFP

Ivry-sur-Seine : une adolescente de 17 ans tuée à coups de couteau dans une rixe© BENOIT TESSIER Source: Reuters
Policiers à Vincennes le 29 avril 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une nouvelle rixe entre adolescents a fait une nouvelle victime à Ivry-Sur Seine, dans le Val-de-Marne. L'adolescente tuée à coups de couteau était âgée de 17 ans. L'auteur présumé des coups a été arrêté.

Une adolescente âgée de 17 ans a été tuée à coups de couteau ce 14 mai à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) dans une «probable» rixe entre jeunes, selon l'AFP qui cite le parquet de Créteil et des sources policières.

L'auteur présumé des coups, âgé de 15 ans, d'abord en fuite, a été arrêté en début de soirée. L'homicide serait lié à une rivalité née sur les réseaux sociaux, selon l'une des sources policières. 

Les faits se sont déroulés sur la voie publique, dans une cité de la ville, selon une autre source policière. La police judiciaire du Val-de-Marne est en charge de l'enquête.

Le meurtre a eu lieu en fin d'après-midi sur l'esplanade centrale de la cité Pierre-et-Marie-Curie, un quartier de grandes tours et barres d'immeubles. Vers 21h, le corps de la victime, placé dans une housse noire, était déposé dans un véhicule de la police scientifique, a constaté une journaliste de l'AFP.

«Ma soeur n'était pas une délinquante, elle était juste venue régler un problème lié à ma petite soeur. Elle était venue apaiser la situation», a assuré auprès de l'AFP Cynthia, 33 ans, grande soeur de Marjorie. 

Il est remonté chez lui, a pris un couteau et l'a plantée en plein coeur

Keïra et Aicha, 14 ans, deux amies de la petite soeur de Marjorie, ajoutent : le suspect «avait créé un groupe snapchat le matin même» au sujet de la petite soeur de l'adolescente. «Marjorie n'a pas apprécié qu'on parle mal de sa petite soeur. Elle est venue en bas de la tour», où vit le père du suspect, et a frappé le jeune homme. 

«Il est remonté chez lui, a pris un couteau et l'a plantée en plein coeur», ont ajouté ces jeunes filles d'un ton détaché selon la journaliste de l'AFP.

Le suspect est quelqu'un "d'un peu excité, qui se fait beaucoup remarquer, c'est un peu la star de la cité", poursuivent-elle. Selon elles, "il avait été exclu l'année dernière du collège".

La problématique des rivalités entre bandes de jeunes, dont les affrontements sont fréquents mais rarement mortels, est redevenu un sujet d'actualité après le passage à tabac du jeune Yuriy à Paris en janvier, puis la mort, en février dans l'Essonne, de deux adolescents dans deux rixes distinctes.

Début mars, deux groupes de jeunes originaires de deux quartiers de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) s'étaient affrontés en pleine rue à coups de couteaux et de poings, faisant deux blessés graves. Quatre mineurs ont été mis en examen le 15 avril pour tentative de meurtre, complicité et violences aggravées.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»