Policier tué par balles à Avignon : LR et RN exhortent le gouvernement à agir

- Avec AFP

Policier tué par balles à Avignon : LR et RN exhortent le gouvernement à agir© CLEMENT MAHOUDEAU Source: AFP
Un policier des compagnies républicaines de sécurité en opération de sécurisation à Avignon (Vaucluse) après le meurtre par balles d'un de ses collègues, le 5 mai (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des responsables politiques de gauche comme de droite ont dit le 6 mai leur émotion au lendemain de la mort d'un policier, tué en intervention à Avignon. Les Républicains et le Rassemblement national pointent le manque d'action du gouvernement.

Après le meurtre par balles d'un fonctionnaire de police en plein centre-ville d'Avignon (Vaucluse) le 5 mai, tué alors qu'il venait mettre fin à des nuisances à proximité d'un point de trafic de stupéfiants, la classe politique réagit, parfois vivement, et porte le fer dans le rein d'un des points les plus faibles du quinquennat d'Emmanuel Macron : la sécurité intérieure, surtout lorsqu'elle est confrontée à une réplique pénale jugée insuffisante.

«Un de plus. En plein jour. Sans sursaut, sans réarmement pénal, la "vie paisible" [expression d'Emmanuel Macron] ne sera qu’un vain slogan», a ainsi tweeté le patron des députés LR Damien Abad.

«La priorité absolue doit être d’opérer une révolution pénale pour rétablir l’autorité de l’Etat et faire reculer cette sauvagerie», a abondé celui des sénateurs LR Bruno Retailleau, tandis que le député LR Eric Ciotti a accusé le gouvernement de «regarder ailleurs» alors que «la France sombre chaque jour de plus en plus dans le chaos».

Le président (ancien LR) de la région Hauts-de-France et candidat à la présidentielle Xavier Bertrand a réclamé que «le criminel [soit] puni avec la plus grande sévérité».

«Tué alors qu’il assurait sa mission et nous protégeait. Jusqu’à quand cette insupportable inversion des valeurs ?», a interrogé Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

«Contre les voyous : la guerre doit être totale»

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen s'est dite «en colère» et a exhorté sur Twitter : «J’apprends le décès d’un membre de nos forces de l’ordre, dans le cadre d’une opération anti-stupéfiants à Avignon. Je suis en colère et plus que jamais avec notre police nationale et leurs familles. Il est urgent que l’Etat les protège.»

Pour le numéro deux du RN Jordan Bardella, ce meurtre révèle «une autre forme de séparatisme : celui des zones de non-droit, où la Justice ne fait plus peur. Si on ne change pas radicalement notre politique pénale, nous resterons condamnés à subir.»

«Contre les voyous : la guerre doit être totale», a lancé, martial, le président de Debout la France Nicolas Dupont Aignan.

Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a cherché à expliquer sur Twitter : «Le meurtre d'un malheureux policier provoque une fois de plus ma mise en cause par des policiers d'extrême droite. Un homme est tué du fait de trafics de drogue. Honneur à la victime. Guerre aux trafiquants. Pas de récupération politicienne.»

Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle, souvent pointé du doigt pour les démêlés sécuritaires de sa ville, a exprimé sa «pensée fraternelle» aux «équipiers» du policier, «mobilisés chaque jour pour notre sécurité dans des conditions souvent difficiles».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»