Ardèche : importants dégâts matériels à Aubenas après une flambée de violences urbaines

Ardèche : importants dégâts matériels à Aubenas après une flambée de violences urbaines© Philippe Wojazer Source: Reuters
Image d'illustatrion.
Suivez RT France surTelegram

De nouveaux heurts ont éclaté dans le quartier des Oliviers à Aubenas avec des départs volontaires d'incendies et des jets de projectiles sur les forces de l'ordre. Depuis plusieurs jours, plusieurs villes sont secouées par des violences urbaines.

Dans la nuit du 20 au 21 avril pour la deuxième soirée consécutive, des violences urbaines accompagnées de multiples dégradations ont eu lieu dans le quartier des Oliviers situé dans la ville d’Aubenas (Ardèche). 

Comme le rapporte France Bleu, peu avant minuit, une vingtaine d'individus cagoulés se sont rassemblés dans le quartier et ont allumé des feux avec des poubelles et du mobilier urbain. Vers 2h30, ces individus ont mis en place des barrages avec les détritus qu'ils ont incendiés avant de s'en prendre à trois véhicules stationnés.

Deux bâtiments ont été touchés par les incendies, le feu s'étant propagé à un garage situé à côté d'un centre médico-social ainsi qu'un bâtiment communal des services de la maison associative.

Dépêchés sur place, les secours ont été victimes de jets de pierres et de boules de pétanque. Le pare-brise d'un fourgon de police a également été brisé tandis que deux véhicules des pompiers ont été dégradés par des jets de projectiles. Le calme a fini par revenir aux alentours de 5h du matin.

«Ça bouge en ce moment sur le territoire en termes de violences urbaines »

La nuit précédente, un guet-apens avait déjà été tendu aux policiers dans ce même quartier des Oliviers. La voiture des agents (qui intervenaient pour supposément des feux de poubelles) avait été caillassée par des individus au visage dissimulé. La vitre arrière du véhicule avait été brisée.

Une source inquiète, citée par Le Figaro, aurait confié que «Ça bouge en ce moment sur le territoire en termes de violences urbaines», évoquant les embrasements et les flambées de violences urbaines qui sont observées dans différentes régions françaises.

Fin mars, des policiers avaient été pris pour cible et un commissariat avait été attaqué au mortier d'artifice dans les Yvelines après une intervention de la police lors du tournage d'un clip de rap qui réunissait une centaine de personnes sans autorisation.

Début avril, des incidents ont secoué le quartier de la Madeleine à Evreux (Eure). Les forces de l'ordre ont alors procédé à l'interpellation de six individus après avoir été victimes de jets de projectiles et d'agressions.

Enfin, à Tourcoing (Nord), le calme n'était toujours pas revenu le 21 avril, quatre jours après que des heurts et des violences sur les policiers sont survenus à la suite de l'arrestation de deux jeunes qui effectuaient un rodéo urbain.  

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»