Onze personnes interpellées à Tourcoing après une troisième nuit de violences

Onze personnes interpellées à Tourcoing après une troisième nuit de violences© AFP / PHILIPPE HUGUEN
Des gendarmes patrouillent dans le quartier de La Bourgogne situé au nord de Tourcoing (Nord), le 1er juin 2015 (image d'illustration).
Suivez RT en français surTelegram

A Tourcoing (Nord), 11 individus ont été interpellés après une troisième nuit de violences urbaines. Les forces de l'ordre ont été prises pour cible dans plusieurs quartiers de la ville à la suite d'une interpellation après un rodéo sauvage.

Pour la troisième soirée consécutive, des émeutes urbaines ont éclaté dans la soirée du 19 avril dans trois quartiers de Tourcoing (La Croix-Rouge, Bourgogne et le Pont-Rompu) avec de nombreux actes violents commis sur les forces de l'ordre. Comme le rapporte France Info, après avoir reçu des projectiles et des tirs de mortier, les policiers ont finalement interpellé 11 individus, le calme étant revenu vers 2h du matin.

Le compte Twitter INFO Roubaix a relayé plusieurs vidéos de ces violences où l'on peut voir l'usage de mortiers d'artifices contre les forces de l'ordre. 

Une intervention policière après un rodéo à l'origine des émeutes ? 

D'après La Voix du Nord, cette montée des tensions serait partie d’un rodéo à moto accompli le 17 avril dans les rues du quartier de la Croix-Rouge. Le véhicule a été saisi par les policiers et les «deux individus ont été placés en garde à vue vers 19h», a expliqué le parquet de Lille. Mais d’après les jeunes du quartier, les CRS (Compagnies républicaines de sécurité) auraient volontairement percuté l’engin pour arrêter les individus, ce qui aurait mis le feu aux poudres.

Le soir même, des incendies étaient observés dans ce quartier et dans d'autres banlieues proches de Lille. 

Interrogé par LCI, un proche du dossier note «un mimétisme» au vu de ces quartiers qui s'embrasent les uns à la suite des autres dans un effet de surenchère. Cette troisième nuit de violences s'inscrit dans un contexte d'autant plus tendu que les forces de l'ordre dénoncent massivement le laxisme dont a fait preuve l'autorité judiciaire à l'occasion du procès des policiers brûlés à Viry-Châtillon.

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix