Banania : la référence de Rokhaya Diallo pour décrire une activiste universaliste fait polémique

Banania : la référence de Rokhaya Diallo pour décrire une activiste universaliste fait polémique© GEOFFROY VAN DER HASSELT Source: AFP
Rokhaya Diallo est au cœur d'une nouvelle polémique (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Dans un tweet, la militante Rokhaya Diallo s'en est prise à Pascal Praud pour sa défense de Rachel Khan, artiste et militante défendant l'universalisme. Son message associé à une affiche Banania a été jugé par certains comme «raciste».

Tout est parti des louanges de l'animateur de Cnews Pascal Praud à l'égard de Rachel Khan, une artiste et essayiste qui prend régulièrement position pour défendre l'universalisme républicain et la laïcité. Des éloges qui n'ont visiblement pas été du goût de la journaliste et militante Rokhaya Diallo, qui a réagi par le biais d'un tweet : «Tant qu’on les caresse dans le sens du poil et qu’on chante les louanges de la France, ils nous adorent», écrit-elle. Le message de Rokhaya Diallo est associé à l'image d'une célèbre publicité de la marque Banania représentant un tirailleur sénégalais issu de l'époque coloniale. 

D'aucuns n'ont pas manqué de critiquer l'approche de la militante. Le président de la Licra Mario Stasi a jugé ce tweet «immonde» et estimé qu'il montrait que le «prétendu antiracisme» de Rokhaya Diallo était «une escroquerie qui sert à salir». «Je suis fier de compter Rachel Khan dans mon équipe à la Licra, ce Banania jeté à la figure de Rachel, c’est la banane jetée à la face de Christiane Taubira», poursuit-il, en faisant référence aux attaques racistes contre l'ancienne ministre de la Justice, comparée à plusieurs reprises à un singe.

Rokhaya Diallo n'a pas manqué de répondre au tweet du président de la Licra en dénonçant «le royaume de l’hypocrisie». «Le racisme s’exprime toute l’année sans qu’on ne les entende jamais mais quand je décris le fait que le plateau de Pascal Praud refuse d’accueillir une parole dénonçant le racisme, c’est moi le problème ?», a-t-elle ajouté.

La présidente de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), Noémie Madar, y a vu quant à elle du «racisme à visage découvert».

L'adjoint à la mairie de Paris Arnaud Ngatcha a décrit le tweet comme «choquant», apportant son soutien à Rachel Khan. «Non madame Diallo vous n’avez pas le monopole de la question noire, nous avons tous notre histoire et notre vécu et nous nous passons de vos insultes», a-t-il ajouté.

L'intellectuel Raphaël Enthoven a lui aussi critiqué la posture de Rokhaya Diallo : «Piquée au vif, jalouse comme une vieille diva, violente comme une enfant dépossédée, Rokhaya Diallo vient, publiquement, de s'autodétruire en basculant aux dépens de Rachel Khan dans le gros racisme colonial qui pue.»

En réponse à Raphaël Enthoven, Rokhaya Diallo a réagi virulemment avec ce message : «Il ne va jamais me lâcher. Quel vieux bouffon.»

Afin de se justifier et répondre à ses détracteurs, Rokhaya Diallo a expliqué que «cette affiche coloniale symbolis[ait] la posture satisfaite et dénuée de toute critique qu’il convient d’adopter pour recevoir l’approbation de Pascal Praud et de son plateau». «Et si l’on s’en tient à l’historique de l’émission, cela me semble assez évident», a-t-elle ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix