«Chourégraphie» : l'émission «Telematin» s'excuse à la suite d'une blague jugée déplacée

«Chourégraphie» : l'émission «Telematin» s'excuse à la suite d'une blague jugée déplacée© MARTIN BUREAU Source: AFP
Le journaliste et animateur de Télématin Laurent Bignolas.

L'animateur Laurent Bignolas s'est essayé au jeu de mot lors de la présentation d'une chorégraphie basée uniquement sur les mouvements des bras. L'artiste n'a pas apprécié, se demandant si la blague ne masquait pas un racisme sous-jacent.

Le 10 avril sur France 2, l'émission «Télématin» présentait une vidéo d'un chorégraphe niçois, Sadeck Waff, connu pour ses créations qui se font uniquement à partir des mouvements des bras et d'illusions d'optique.

Alors qu'un extrait passait à l'image, le journaliste et animateur Laurent Bignolas s'est permis un trait d'humour : «C’est une idée pour tous ceux qui ont l’habitude de voler dans les grands magasins seulement mais comme ils sont fermés, autant faire de la “chourégraphie”.»

Si sur le plateau la sortie de l'animateur a provoqué quelques rires étouffés, le chorégraphe n'a de son côté pas vraiment apprécié. «En faisant le montage, je suis en train de m’énerver tout seul. Ça veut vraiment dire qu’au lieu d’aller voler dans les magasins, parce qu’ils sont fermés, j’ai du temps pour faire de la “chourégraphie”. C’est un truc de ouf en vérité», a-t-il commenté sur son compte Instagram, se demandant s'il s'agissait d'une «blague [raciste] ou [d'une] maladresse», et estimant que ces propos avaient provoqué un malaise sur le plateau.

Télématin a présenté le lendemain un message d'excuse au chorégraphe «pour ces mots totalement inappropriés et involontairement blessants». «Ils ne reflètent en rien le respect que nous avons pour votre travail ; celui que nous avons souhaité mettre en lumière [le 10 avril]», a expliqué l'émission matinale.

Dans une «story» publiée sur Instagram et citée par le Figaro, Sadeck Waff a fait savoir qu'il avait «apprécié» le mea culpa de Télématin. «Je ne suis pas quelqu’un qui aime bien les histoires, qui aime attiser la haine mais si j’ai posté ça c’est vraiment pour dire stop. On n’en peut plus, il faut arrêter ça, il faut arrêter de banaliser ça», a-t-il précisé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»