Pour Philippe de Villiers, Emmanuel Macron «s’en fout qu’on crève» et «s’occupe de sa réélection»

Pour Philippe de Villiers, Emmanuel Macron «s’en fout qu’on crève» et «s’occupe de sa réélection»© Ludovic Marin Source: Reuters
Vidéo
Philippe de Villiers et Emmanuel Macron aux Herbiers le 13 juin 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

«Le petit commerçant qui est en train de crever, on s'en fout. C'est très grave», a estimé le fondateur du Puy du Fou sur BFMTV, ajoutant que selon lui, Emmanuel Macron ne sera pas en mesure de se représenter à l'élection présidentielle 2022.

L'ancien député européen Philippe de Villiers a eu des mots tranchants à l'égard du président Emmanuel Macron, le 10 avril sur BFMTV. En tournée promotionnelle pour son essai Le jour d'après (éd. Albin Michel), le fondateur du Puy du Fou a estimé, au sujet du sort des indépendants durant la crise sanitaire, que le chef de l'Etat «s'en fout qu'on crève» et qu'il «s’occupe de sa réélection».

«Il y a de la contamination dans le métro, dans les grands espaces qui sont préservés. Dans les trains, par exemple. Mais on ne touche pas à la dame SNCF. Le petit commerçant qui est en train de crever, on s'en fout. C'est très grave», a développé celui qui a eu un temps l'oreille du président. Fin mai 2020, il avait notamment remercié «Emmanuel Macron de son message chaleureux» et «d'avoir transféré le dossier du Puy du Fou au Conseil de Défense», après la décision de l'Elysée de rouvrir à l'époque les parcs dans certaines zones moins touchées par le coronavirus. Une partie de l'opposition à gauche y avait vu une forme de favoritisme à l'égard de l'entrepreneur culturel vendéen.

Quand votre nom est associé à un malheur vous partez avec le malheur

Mais les temps ont changé et l'ancien président du Mouvement pour la France ne passe désormais plus rien au chef de l'Etat, qu'il juge en incapacité d'être candidat à sa réélection en 2022 : «J'ai du mal à penser qu'Emmanuel Macron puisse se représenter. Il ne pourra pas. Quand vous avez enfermé un peuple pendant un an, le peuple s’en souvient et ce n'est pas un bon souvenir. C'est humain. [...] Quand votre nom est associé à un malheur vous partez avec le malheur», a-t-il expliqué sur BFMTV.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»