Royaume-Uni : malgré le tollé, l'université de Winchester défend la statue de Greta Thunberg

Royaume-Uni : malgré le tollé, l'université de Winchester défend la statue de Greta Thunberg© HANNAH MCKAY Source: Reuters
Passantes autour de la statue de Greta Thunberg à Winchester (Hampshire), en Angleterre (image d'illustration).

L'université de Winchester a inauguré le 30 mars une statue en bronze à l'effigie de l'activiste écologiste controversée Greta Thunberg. La sculpture a été baptisée «Make a difference». Reste que l'idée n'a guère été du goût de tous les étudiants.

A l'heure où des activistes prônent le déboulonnage de statues de personnages historiques jugés controversés, l'université de Winchester (comté de Hampshire dans le sud de l'Angleterre), a dévoilé une œuvre en taille réelle et en bronze représentant la militante écologiste Greta Thunberg.

Baptisé «Make a difference», et réalisé par l'artiste Christine Charlesworth, le monument est critiqué même parmi les sympathisants de la jeune activiste. C'est ainsi que tout en exprimant son admiration pour Greta Thunberg, le syndicat des étudiants a notamment dénoncé le montant qui aurait été consacré à la réalisation de la statue : soit près de 24 000 livres sterling (28 000 euros).

Malgré la polémique, la direction a fermement défendu le projet. «Nous venons d’inaugurer une tout nouvelle statue à l’extérieur de notre nouveau [centre] West Downs qui est le bâtiment le plus récent et le plus vert de [l’université de] Winchester. Nous la considérons comme une représentation très appropriée [pour] ce bâtiment vert et notre engagement en faveur du développement durable et de la justice sociale», a expliqué dans une vidéo le 30 mars, Sam Jones, vice-chancelier de l’université.

Lanceuse d'alerte providentielle pour les uns, pur produit de marketing pour les autres, la jeune écologiste ne cesse de déchaîner les passions depuis sa révélation auprès du grand public fin 2018. Aujourd'hui âgée de 18 ans, Greta Thunberg se montre désormais plus discrète bien qu'ayant suscité la colère récente des autorités indiennes qui estiment que son soutien aux opposants à la réforme agricole incite à la «malveillance» envers l'Etat. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»