Situation pandémique tendue en France, des attroupements à Lille et Lyon font réagir les autorités

Situation pandémique tendue en France, des attroupements à Lille et Lyon font réagir les autorités© Twitter, @PoliceNat59
Capture d'écran du compte officiel de la Police Nationale du Nord sur Twitter, le 30 mars 2021.
Suivez RT France surTelegram

La barre des 5 000 patients «en soins critiques» a été dépassée ce 30 mars en France. Dans ce contexte tendu, un rassemblement festif à Lyon a provoqué l'ire de la préfecture, tandis que les forces de l'ordre sont intervenues dans un parc de Lille.

La situation pandémique en France suscite des inquiétudes. Santé publique France a fait état ce 30 mars de 5 072 patients «en soins critiques» dans le pays – une nouvelle terminologie, faisant référence aux cas les plus graves –, soit 98 de plus que la veille. Le rythme des admissions en soins critiques, souligne l'AFP, est très élevé : 569 en 24 heures, du jamais-vu depuis avril 2020.

Le nombre total de patients hospitalisés augmente lui aussi, rapporte la même agence : à 28 510 le 30 mars contre 28 322 la veille. Le pic avait été atteint à la mi-novembre, avec près de 33 500 patients.

En outre, le 30 mars, Santé publique France faisait état de 30 072 nouveaux cas de contamination confirmés en 24 heures.

Fête sauvage à Lyon, la préfecture saisit le parquet

Dans ce contexte pandémique tendu, les regroupements de masse dans l'espace public ne passent pas inaperçus. Ce 30 mars, c'est à Lyon qu'un attroupement festif a été épinglé, notamment, par un journaliste d'Euronews. 

D'après Le Progrès, environ 300 personnes s'étaient rassemblées au niveau du quai de La Pêcherie, dans la capitale des Gaules, pour une fête sauvage qui avait été organisée sur les réseaux sociaux.

La préfecture de région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône a dénoncé sur Twitter un «rassemblement irresponsable et inacceptable sur les quais» et fait savoir que, compte tenu de la proximité de la Saône et «du danger qu’aurait créé une intervention», le préfet avait demandé aux forces de l’ordre de ne pas intervenir. La préfecture a néanmoins annoncé une saisine du procureur, dans le cadre de l'article 40 du Code pénal

«L'exploitation de la vidéosurveillance est en cours pour retrouver les organisateurs», a ajouté la préfecture.

Intervention des forces de l'ordre dans un parc de Lille

Ce même jour, dans le parc Vauban de Lille, un attroupement également été épinglé sur Twitter.

La police nationale du Nord a annoncé, sur le même réseau social, une «opération sur l'ensemble du département [...] pour veiller au respect des gestes barrières dans le cadre des mesures sanitaires», en prenant pour exemple, notamment, le parc Vauban.

La Voix du Nord rapporte : «Vers 18 h, d’importantes forces de l’ordre, polices nationale et municipale, investissent le parc. Des camionnettes avec gyrophare, véhicules de la Bac et patrouilles cyclistes s’engagent sur les allées du jardin Vauban. D’autres s’enfoncent plus avant dans [le parc de] la Citadelle. L’effet est immédiat : les pelouses sont vite désertées, puis les chemins.» 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»