Fresnes : un surveillant pénitentiaire condamné à 18 mois de prison pour trafic de cannabis

- Avec AFP

Fresnes : un surveillant pénitentiaire condamné à 18 mois de prison pour trafic de cannabis© Philippe LOPEZ Source: AFP
Un gardien à la porte d'une cellule du centre pénitentiaire de Fresnes, le 17 octobre 2018 (image d'illustration).

Un gardien de la prison de Fresnes a été condamné à 18 mois d'emprisonnement, dont 6 avec sursis, pour trafic de cannabis à l'intérieur de l'établissement. Son avocate l'a décrit comme «un toxicomane à la dérive».

Le 9 mars, un surveillant du centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne) a été condamné par le tribunal de Créteil à dix-huit mois de prison, dont six avec sursis, pour avoir trafiqué du cannabis à l'intérieur de la prison.

Le fonctionnaire de 41 ans, qui a reconnu les faits, avait été interpellé en janvier. Initialement placé en détention provisoire à Fleury-Mérogis, il a été ensuite remis en liberté sous contrôle judiciaire. La peine de prison qui lui a été infligée pourra être effectuée à son domicile sous bracelet électronique et il ne pourra plus exercer dans la fonction publique, a également décidé le tribunal.

Ancien fumeur de cannabis – une dizaine de joints par jour – le surveillant a expliqué s'être livré à ce trafic pour financer sa consommation personnelle. «Mon client n'a pas su demander de l'aide lorsqu'il en aurait eu besoin», a plaidé lors de l'audience son avocate Sivane Seniak, décrivant son client comme «un toxicomane à la dérive».

On n'a qu'à raser Fresnes et passer à autre chose

Lui et ses collègues n'étant pas soumis à une fouille, le gardien a expliqué qu'il introduisait en prison de la drogue, de la viande ou «des petits téléphones qui ne sonnent pas au portique» en les dissimulant dans sa poche. «On sait ce que valent les contrôles» à Fresnes, a commenté la présidente du tribunal, Elise Rinaudo. «Vous n'êtes pas le premier et certainement pas le dernier, c'est une catastrophe [...] on n'a qu'à raser Fresnes et passer à autre chose», a-t-elle ajouté. «C'est l'arbre qui cache la forêt», a acquiescé l'avocate du détenu en qualifiant l'établissement de «panier de crabes».

L'homme qui fournissait la drogue au surveillant, actuellement incarcéré dans une autre affaire, a lui été condamné à six mois de bracelet électronique. L'année dernière, un détenu et un ex-surveillant de Fresnes avaient déjà été condamnés à cinq et deux ans et demi de prison par le tribunal correctionnel de Créteil pour avoir introduit de la drogue dans cette prison, la deuxième plus grande de France.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»