Un clitoris gonflable de cinq mètres de haut érigé en face de la Tour Eiffel

Un clitoris gonflable de cinq mètres de haut érigé en face de la Tour Eiffel© Stefano RELLANDINI Source: AFP
Féministes érigeant un clitoris géant devant la tour Eiffel le 8 mars.

Un imposant clitoris gonflable a été déployé devant la tour Eiffel sur le parvis des Droits de l'Homme, à Paris, par des féministes dénonçant l'«analphabétisme sexuel institutionnel» et le retard de la médecine sexuelle.

«On a installé un clitoris géant face à la tour Eiffel» : c'est par ces mots que Simone Media (Prisma Media) a revendiqué, photos à l'appui, avoir déployé un clitoris géant sur la place du Trocadéro en collaboration avec «Le Gang du Clito», qui se définit comme «une page d'informations féministes». Conçu par l'artiste féministe Julia Pietri, le monumental organe a été mis en place à l'occasion de la journée internationale du droit des femmes le 8 mars. 

«C'est symbolique parce que c'est le parvis des Droits humains [parvis des Droits de l'Homme], face au phallus le plus connu de Paris qui est la tour Eiffel», a expliqué cette dernière à l'AFP. La militante dénonce le «retard en recherche de médecine sexuelle», et l'«analphabétisme sexuel institutionnel». 

Nous devons pouvoir éduquer les jeunes à la conscience de leur sexe de manière égalitaire. Sinon, comment peut-on leur enseigner la conscience du consentement ?

«Rappelons que selon un rapport sur l’éducation sexuelle rendu public en juin 2016 par le Haut Conseil à l’égalité, un quart des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles possèdent un clitoris, et 83% d’entre elles ignorent sa fonction érogène. Pourtant, elles sont 53% à savoir représenter le sexe masculin», lit-on notamment dans une tribune baptisée Qui a peur du clitoris ? lancée en marge de cette action. 

Dans le texte, les signataires s'insurgent notamment face au fait que cet organe «à part entière, comme l’est la langue, l’estomac, ou encore le pénis», ne bénéficie pas du «même traitement médical». L'état des connaissances médicales sur le clitoris serait en effet selon le texte nettement en deçà de celles concernant autres organes.

De plus, les militantes dénoncent le manque de sensibilisation à l'école : «Nous devons pouvoir éduquer les jeunes à la conscience de leur sexe de manière égalitaire. Sinon, comment peut-on leur enseigner la conscience du consentement ?», lit-on encore dans le texte. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»