Six interpellations après de nouvelles violences urbaines près de Lyon

Six interpellations après de nouvelles violences urbaines près de Lyon© Regis Duvignau Source: Reuters
La police est rapidement arrivée sur les lieux (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

13 véhicules ont été incendiés et au moins six personnes interpellées le 5 mars 2021 au soir à Rillieux-la-Pape, en banlieue lyonnaise, au lendemain de violences urbaines survenues dans le quartier sensible de la Duchère.

Des violences urbaines ont éclaté dans la soirée du 5 mars dans le quartier des Alagniers à Rillieux-la-Pape, une commune près de Lyon où des dizaines d'individus ont mis le feu à des voitures.

13 véhicules ont été incendiés et au moins six personnes interpellées, a fait savoir la préfecture.Contacté par l'AFP, le maire de Rillieux-la-Pape, Alexandre Vincendet (LR), a expliqué que la situation avait dégénéré vers 19h15 quand une «trentaine» d'individus ont avancé «en groupes très compacts, très mobiles, incendiant les voitures sur leur passage et caillassant les bus».

Auteur: RT France

Très rapidement, pompiers et policiers, notamment ceux de Compagnies départementales d'intervention (CDI), sont arrivés sur les lieux où les premières arrestations ont été opérées «grâce notamment à la vidéosurveillance», a-t-il poursuivi. L'édile a assuré en fin de soirée que si la situation était «sous contrôle», il était «très en colère». «Certains se servent de ce qu'il s'est passé hier à la Duchère pour laisser libre cours à leur violence», a-t-il ajouté.

Ces violences surviennent en effet au lendemain d'échauffourées qui ont touché le quartier de la Duchère, dans le IXe arrondissement de Lyon, après l'accident dans ce même quartier d'un jeune de 13 ans en scooter. Pointée du doigt par des habitants, la police dément être impliquée dans l'accident.

Réagissant à cette nouvelle soirée de violences urbaines, le Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP) s'est offusqué sur Twitter : «Après Lyon hier soir, Rillieux-la-Pape s'embrase ! Toujours le même scénario : des caïds qui veulent imposer la loi du plus fort en cassant tout, en brûlant tout. Et toujours les plus faibles qui trinquent.»

Depuis les événements de la veille, les réactions politiques ne se sont pas fait attendre, les plus prompts à réagir étant globalement les membres du Rassemblement national (RN) : «Face à ces racailles, une seule réponse valable : la case prison !», s'est ainsi exclamée l'eurodéputée RN Aurelia Beigneux.

La tête de liste du parti pour les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, Andrea Kotarac, a quant à lui dénoncé : «Après la Duchère à Lyon, c’est au tour de Rillieux-la-Pape de brûler ce soir. Le chaos s’étend dans l’agglomération lyonnaise. La racaille n’a plus de limite !»

Plus tôt dans la journée sur Cnews, le porte-parole de La République en marche et député Pieyre-Alexandre Anglade estimait pour sa part que «certaines des violences auxquelles on assiste dans les quartiers [étaient] la conséquence directe de l’action déterminée du gouvernement contre les points de deal».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»