Présidentielle 2022 : un site en faveur de la candidature d'Eric Zemmour lancé par ses soutiens

Présidentielle 2022 : un site en faveur de la candidature d'Eric Zemmour lancé par ses soutiens© Benoit Tessier Source: Reuters
Eric Zemmour prononce un discours à la Convention de la droite le 29 septembre 2019, à Paris (image d'illustration).

La plateforme jesignepourzemmour.fr est déjà en ligne, même s'il n'est pas encore possible de signer en faveur de l'essayiste en vue de l'élection présidentielle de 2022. L'initiative du site vient du maire d'Orange, Jacques Bompard.

Une plateforme de soutien à la candidature de l'essayiste Eric Zemmour à l'élection présidentielle 2022 va être lancée par ses proches, sur une idée du maire d'Orange Jacques Bompard, rapporte RTL le 23 février 2021. Le site jesignepourzemmour.fr est déjà en ligne, mais permet seulement de s'inscrire par mail pour recevoir prochainement l'annonce de son lancement officiel.

13% de «potentiel électoral» au premier tour

L'Expressavait révélé dans une longue enquête publiée le 11 février que l'initiative devait prendre la forme d'une pétition permettant de mesurer la cote de l'essayiste et chroniqueur sur CNews, en vue de l'échéance présidentielle. L'hebdomadaire rapportait notamment que la création du site était piloté par Joseph-Marie Joly, ancien responsable local du Bloc identitaire.

Sur le modèle de Jean-Luc Mélenchon et sa plateforme noussommespour.fr, visant à soutenir la candidature du leader de la France insoumise en 2022, le site en faveur de Zemmour chercherait à préparer l'idée que l'essayiste se présente lui aussi, en légitimant son ambition par un soutien numérique conséquent : «On essaie de réunir les conditions nécessaires pour que, si un jour il décide d'y aller, tout soit prêt», a décrit Joseph-Marie Joly auprès de L'Express.

Cité par RTL, Jacques Bompard, qui a eu l'idée du site, explique son envie d'aider Eric Zemmour par le fait qu'il «dit ce qu'il faut, ce qu'on attend, il nous ouvre des voies d'espérance avec une lucidité remarquable». L'édile d'Orange (Vaucluse) estime que la présidente du RN Marine Le Pen, probable candidate sur le même créneau de droite que Zemmour en 2022, «fait partie du système absolument, elle n'est pas à la hauteur du débat, ce n'est pas sérieux».

Selon un sondage de l'Ifop pour Valeurs actuelles publié le 18 février, l'auteur du Suicide français est crédité d'un «potentiel électoral» de 13% des voix. Dans le magazine, le politologue Jérôme Fourquet, qui a conduit l'étude, précise qu'il ne s'agit pas exactement d'intentions de vote, mais d'une «fourchette haute» que pourrait atteindre l'éventuel candidat au premier tour de l'élection «si les conditions parfaites étaient réunies et que personne ne venait le concurrencer directement». Ainsi, ce score évalué à 13% «n'est ni négligeable ni sensationnel», souligne Fourquet.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»