Une collégienne de 14 ans tuée au couteau lors d'une rixe entre bandes dans l'Essonne

- Avec AFP

Une collégienne de 14 ans tuée au couteau lors d'une rixe entre bandes dans l'Essonne© Regis Duvignau Source: Reuters
Cliché pris à Bordeau le 8 février 2016 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une adolescente de 14 ans a été tuée d'un coup de couteau lors d'un affrontement violent entre bandes dans le département de l'Essonne, a fait savoir le parquet auprès de l'AFP. Six mineurs ont été placés en garde à vue.

Une collégienne de 14 ans a été tuée le 22 février 2021 d'un coup de couteau dans le ventre lors d'une rixe à Saint-Chéron (Essonne) entre deux bandes rivales, a fait savoir le parquet d'Evry à l'AFP le 23 février.

L'adolescente, qui se serait interposée selon les premiers éléments de l'enquête, est décédée dans la nuit de du 22 au 23 février à l'hôpital, a précisé une source proche du dossier. Six mineurs sont en garde à vue, a ajouté la même source.

Une enquête a été ouverte pour meurtre sur mineur de 15 ans et violences en réunion et confiée à la section de recherches de Paris, a expliqué la procureur de la République Caroline Nisand. Ces affaires de bandes rivales «gangrènent l'Essonne et placent les mineurs en première ligne», a déploré la magistrate.

Sur Twitter, le vice-président du Conseil départemental du département, Alexandre Touzet (Les Républicains) a réagi : «C'est en raison de ce niveau de violence que le Conseil départemental de l'Essonne a engagé des actions en matière de sécurité alors que la loi ne prévoit pas sa compétence. Les violences entre bandes sont clairement identifiées comme un phénomène majeur.»

Le 24 février, six adolescents âgés de 14 à 16 ans ont été présentés à un juge d'instruction, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de l'adolescente. Le parquet a requis le placement en détention provisoire de l'un d'eux, âgé de 16 ans, pour meurtre sur mineur de 15 ans, violences aggravées et participation à un groupement en vue de commettre des violences, a fait savoir la magistrate Caroline Nisand.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»