Des interpellations et des saisies lors de deux fêtes clandestines à Paris et Orly

- Avec AFP

Des interpellations et des saisies lors de deux fêtes clandestines à Paris et Orly© Stefano RELLANDINI / AFP
Un policier en patrouille pour faire respecter le couvre-feu à Paris, le 5 janvier 2021 (photo d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une centaine de personnes se sont réunies le 20 février au soir près du périphérique parisien, porte d'Auteuil, ainsi que sur un stade à Orly, en proche banlieue. La police a interpellé cinq personnes dans les deux cas.

La police a mis fin le 20 février au soir à deux fêtes clandestines, l'une à Paris et l'autre à Orly, en proche banlieue, qui ont rassemblé chacune une centaine de personnes, en procédant à la saisie du matériel sono et à des interpellations, a annoncé la préfecture de police de Paris.

La fête parisienne, qui s'est déroulée aux abords du périphérique et a rassemblé une centaine de personnes, a été interrompue par la police vers 1h20, les fonctionnaires ayant été avertis de la présence de piétons sur le périphérique parisien, près de la porte d'Auteuil, a appris l'AFP de source policière. «Pour éviter un accident grave, la circulation a dû être coupée», a souligné la préfecture de police.

Cette dernière a précisé que le matériel sono avait été saisi et cinq personnes, soupçonnées d'être les organisateurs, interpellées. Selon le parquet de Paris, ces cinq personnes ont été placées en garde à vue pour «mise en danger de la vie d'autrui, organisation de manifestation sur la voie publique non déclarée et de dégradations». Les investigations ont été confiées au commissariat du XVIIe arrondissement, a ajouté le parquet. 

Contrôles renforcés depuis le 19 février

Par ailleurs, sur un stade à Orly, une centaine de personnes s'étaient donné rendez-vous pour faire la fête. Avertis, les policiers ont essuyé des jets de projectiles à leur arrivée, selon la préfecture de police, qui a fait état d'un policier blessé. La police a procédé à cinq interpellations, dont trois organisateurs, et verbalisé 59 personnes, a-t-on ajouté de même source. Le parquet de Créteil a précisé que cinq personnes avaient été placées en garde à vue pour «travail dissimulé».

La préfecture de police avait annoncé le 19 février qu'elle intensifierait les contrôles pour faire respecter le couvre-feu fixé à 18h, dans le cadre de la lutte contre le Covid.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»