Une enquête ouverte après une soirée en l'honneur d'un rappeur de Noisiel en plein couvre-feu

Une enquête ouverte après une soirée en l'honneur d'un rappeur de Noisiel en plein couvre-feu© Google map
Vue aérienne sur le quartier de la Ferme-du-Buisson à Noisiel (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des riverains désabusés, une mairie déçue et un syndicat policier courroucé : le rappeur Uzi, 21 ans, a fait parler de lui après avoir participé à des festivités nocturnes dans son quartier afin de célébrer la sortie de son album.

A Noisiel, en Seine-et-Marne, l'enthousiasme du jeune rappeur Uzi n'aura pas été partagé par tous les riverains. Dans la nuit du 18 au 19 février, en dépit du couvre-feu en vigueur, le chanteur de 21 ans a en effet participé à de résonnantes festivités sur la voie publique de son quartier, la Ferme-du-Buisson.

Un événement qui a rassemblé, jusqu'à un stade avancé de la nuit, «une centaine de convives» selon Le Parisien, «200 personnes» selon BFMTV. Quoi qu'il en soit, le raffut a retenti dans le voisinage, auprès duquel le quotidien francilien a recueilli plusieurs témoignages désabusés, notamment celui d'une infirmière qui, pointant la négligence des participants en matière sanitaire, redoute désormais «un beau cluster» sur la ville.

«Professionnalisme cette nuit pour... faire verbaliser... personne», a pour sa part tonné l'antenne départementale du syndicat policier Alliance sur Facebook, vidéo à l'appui de plusieurs extraits des festivités.

17 verbalisations liées à l'événement, selon le maire 

Ainsi que le rapporte Le Parisien, plusieurs versions s'affrontent au sujet de l'intervention des forces de l'ordre sur place. En effet, au-delà du laxisme présumé dénoncé par Alliance, les policiers du commissariat de Noisiel ainsi que des renforts sont intervenus lorsque les premiers mortiers ont été tirés, selon la direction départementale de la sécurité publique. Et cette dernière précise que, s'il n'y a pas eu de «verbalisations massives», il ne s'est toutefois pas «rien passé», contrairement à ce que dit Alliance. «Un jeune homme, qui circulait à bord d'une voiture volée, a été placé en garde à vue et des contraventions auraient bien été dressées», relate ainsi le quotidien francilien. Une enquête administrative a par ailleurs été ouverte pour établir si le chef de service a pris les bonnes décisions sur place, selon le patron de la police en Seine-et-Marne.

Toujours cité par Le Parisien, le maire PS de la ville, Mathieu Viskovic, s'est dit «plus que déçu par Uzi» qui, à la fin de l'année 2020, était venu offrir à la mairie un album de platine. L'édile évoque 17 verbalisations liées à l'événement. «La police est intervenue et a verbalisé les personnes présentes. La Mairie n’est pas responsable de ces imbécilités. Elle condamne cela!!!!», a pour sa part réagi sur Twitter la conseillère municipale Douniazadde Viskovic, en réponse aux critiques émises par un internaute.

Ainsi que l'a rapporté BFMTV, les organisateurs et les participants sont en cours d'identification. Selon Le Parisien, une enquête judiciaire a en effet été ouverte pour déterminer qui a organisé cette soirée illégale. Reste à savoir si ses conclusions parviendront à satisfaire les riverains dont certains, cités par le quotidien francilien, se sentent désemparés face à ce qu'ils perçoivent comme un sentiment d'impunité chez les agitateurs de leur quartier.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix