«Prise illégale d'intérêts» et «abus de biens sociaux», Patrick Balkany de nouveau mis en examen

«Prise illégale d'intérêts» et «abus de biens sociaux», Patrick Balkany de nouveau mis en examen© BENOIT TESSIER Source: Reuters
Une nouvelle mise en examen pour Patrick Balkany (image d'illustration).

L'ancien député-maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, est visé par plusieurs chefs d'accusation tels que des «détournements de fonds publics» dans une enquête liée à des soupçons d'utilisation frauduleuse de locaux de la ville de Levallois.

Le 9 février, le parquet de Nanterre a confirmé à l'AFP que l'ancien député-maire de droite de Levallois-Perret Patrick Balkany, élu pour la première fois à Levallois en 1983, a de nouveau été mis en examen. Cette fois-ci, cela concerne une enquête sur des soupçons d'utilisation frauduleuse de locaux appartenant à la ville des Hauts-de-Seine. Il est accusé d'«abus de biens sociaux», «prise illégale d'intérêts» et «détournements de fonds publics».

Agé de 72 ans, il avait été placé en garde à vue en janvier dernier par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). Patrick Balkany est en effet visé dans une affaire de «détournement de biens d'un dépôt public». Entre 2008 et 2015, un local situé à Levallois-Perret et qui n'était pas censé être exploité, avait été loué à diverses sociétés. Plusieurs personnes de son entourage ont d'ailleurs été mises en examen dans cette affaire alors que sa fille Vanessa a pour sa part été placée sous le statut de témoin assisté pour recel et blanchiment, un statut intermédiaire entre la mise en examen et le statut de témoin simple.

Parmi les mis en examen : son ex-gendre Dan Oiknine. Celui-ci a été placé sous contrôle judiciaire pour recel, abus de biens sociaux et blanchiment aggravé. Cette mise en examen s'ajoutait déjà à celles de deux anciens dirigeants de la société Semarelp – Jean-Marc Smadja, cousin d'Isabelle Balkany, et Jean-Pierre Aubry, ancien président du club de basket-ball de Levallois et ancien directeur de cabinet de Patrick Balkany – qui agissait pour le compte de la ville de Levallois, et qui fut un temps présidée par Patrick Balkany.

Entre 2008 et 2015, des locaux de la société Semarelp, n'étant pas censés être exploités, ont été en effet loués à diverses sociétés, selon le parquet de Nanterre.

Déjà condamné le 27 mai 2020 en appel à cinq ans de prison ferme pour blanchiment de fraude fiscale en compagnie de sa femme, Patrick Balkany a été mis en examen le 24 juillet 2020 par le parquet de Nanterre, soupçonné d'avoir utilisé des agents municipaux à des fins personnelles alors qu'il était maire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»