«Racialisation du discours public» : deux chercheurs français sur l'évolution des sciences sociales

«Racialisation du discours public» : deux chercheurs français sur l'évolution des sciences sociales© CHARLES PLATIAU Source: Reuters
Manifestation étudiante le 1er février 2018 devant la Sorbonne (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La recherche en sciences sociales a dérivé vers les questions de race parce que les financements sont plus faciles à trouver avec ce postulat, estiment l'historien Gérard Noiriel et le sociologue Stéphane Beaud.

Deux chercheurs français, Gérard Noiriel et Stéphane Beaud, ont publié le 5 février Race et sciences sociales, essai sur les usages publics d'une catégorie (éditions Agone), qui déplore une disparition de l'analyse de classe dans les sciences sociales. Commentant leur analyse à l'occasion d'un entretien auprès de l'AFP, ils se sont entre autres exprimés sur ce qu'ils qualifient d'«américanisation» de la recherche universitaire française.

«La référence américaine a été constamment utilisée par ceux qui voulaient légitimer la racialisation du discours public», a notamment dénoncé l'historien Gérard Noiriel, et ce au détriment d'autres approches sociales, selon le chercheur, notamment celle liée à la lutte des classes, héritée des analyses marxistes. «La nouvelle génération de sociologues a grandi dans un tout autre contexte historique et intellectuel : fin du marxisme et éclatement et disqualification de la classe ouvrière, internationalisation des parcours universitaires», constate en effet le sociologue Stéphane Beaud.

Les deux auteurs sont en outre revenus sur la polémique suscitée par leur article «Impasses des politiques identitaires», publié au mois de janvier dans Le Monde diplomatique, sur la même thématique. «Quelle honte de relayer ça !», avait par exemple lâché sur Twitter la militante Rokhaya Diallo, en réaction au partage du papier en question par l'observatoire des inégalités. 

«On savait que nos positions, pourtant ni renversantes, ni iconoclastes, allaient être attaquées mais on n’imaginait pas l'ampleur et la violence des réactions. C'était sidérant et bien sûr symptomatique», confie aujourd'hui Gérard Noiriel.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»