Perquisition à l'association fondée par le réalisateur des Misérables pour «blanchiment»

Perquisition à l'association fondée par le réalisateur des Misérables pour «blanchiment»© Valérie Macon Source: AFP
Le réalisateur français Ladj Ly (Centre), les acteurs et l'équipe du film "Les Misérables" arrivent pour la 92e cérémonie des Oscars au Dolby Theatre à Hollywood, Californie le 9 février 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les locaux de l’association la Cité des arts visuels, fondée par Ladj Ly, ont été perquisitionnés. Une enquête préliminaire avait été ouverte il y a un an sur un signalement de Tracfin pour «blanchiment» et «abus de confiance».

Selon des informations rapportées par Le Parisien et Franceinfo, l'association la Cité des arts visuels, basée à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) et fondée par Ladj Ly, le réalisateur des Misérables, a été perquisitionnée le 21 janvier 2021.

C'est un signalement de Tracfin (organisme du ministère de l'Economie, chargé de la lutte contre la fraude et le blanchiment d'argent), qui a alerté la justice. Certains retraits et transactions d'argent interrogent : l'enquête, ouverte en février 2020, doit déterminer si ces soupçons relèvent d'une simple mauvaise gestion d'association ou d'un réel détournement de dépenses publiques. Selon les informations du Parisien, les soupçons de détournement porteraient sur un montant supérieur à 200 000 euros.

Une telle enquête peut mettre en danger certains projets

La Cité des arts visuels présidée par le frère de Ladj Ly, Amadou, qui abrite aussi l'école Kourtrajmé qui offre une formation gratuite en cinéma, sans condition d'âge ni de diplôme, bénéficie en effet de subventions publiques. Elle est également financée par du mécénat privé.

L'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Bobigny pour «abus de confiance» et «blanchiment» a été confiée au service départemental de police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Elle porte sur des détournements présumés de sommes publiques. Le quotidien rapporte que les policiers qui sont repartis avec plusieurs cartons et dossiers sous les bras n'ont pas encore entendu les deux frères.

Contacté par Le Parisien, Julia Minkowski, l'avocate des deux frères (également avocate de Marlène Schiappa), assure que ses clients «nient toute malversation». «Ils ont été avertis par des partenaires de cette enquête, et nous avons écrit au procureur de la république pour demander à être entendus. Nous n'avons pas de nouvelle depuis. Une telle enquête peut mettre en danger certains projets et le développement d'autres structures», précise l'avocate.

Le réalisateur à succès Ladj Ly avait été condamné le 2 mars 2011 à Bobigny à trois ans d'emprisonnement pour enlèvement et séquestration. Il a toujours clamé son innocence dans ce dossier.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»