Olivier Véran espère que toute la population française puisse être vaccinée d'ici fin août

Olivier Véran espère que toute la population française puisse être vaccinée d'ici fin août© Thomas Coex/Pool via REUTERS
Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, le 14 janvier 2021. à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Etre en mesure de vacciner l'ensemble de la population française d'ici à la fin août : c'est l'objectif affiché par Olivier Véran – à condition que la totalité des vaccins commandés soient validés par les autorités européennes et mondiales.

Invité du 20h de TF1 ce 21 janvier, Olivier Véran a dit s'attendre à ce que «probablement 1,3 à 1,4 million» de personnes soient vaccinées fin janvier, soit plus que le million d'abord annoncé, selon des propos cités par l'AFP. Les objectifs du gouvernement, en termes de personnes vaccinées, sont les suivants : «Quatre millions fin février, 9 millions au mois de mars, 20 millions à la fin d'avril, 30 millions à la fin mai, 43 millions à la fin du mois de juin, 57 millions à la fin du moins de juillet et 70 millions, c'est-à-dire la totalité de la population française, d'ici à la fin août.»

Le ministre de la Santé a toutefois précisé que cet objectif ultime n'était réalisable qu'à condition que la totalité des vaccins commandés par la France soit validés par les autorités sanitaires européennes et mondiales. «Ce serait évidemment une formidable nouvelle, si tous ces vaccins étaient efficaces et que nous pouvions protéger la population dans sa totalité en moins de six mois», a commenté le membre du gouvernement.

Des ambitions fluctuantes ?

Dans la même journée, lorsqu'il s'était exprimé devant la commission des lois du Sénat, le ministre s'était montré moins ambitieux : «Nous ciblons 15 millions de personnes vaccinées d’ici avant l’été. Cela représente une grosse partie de la population à risque de formes graves. Quoique, si on ajoute toutes les personnes qui sont en maladies chroniques, plus les personnes âgées de 60 ans et plus, on est plus proche des 25 à 30 millions de personnes.», avait-il développé, dans l'après-midi de ce 21 janvier, selon des propos rapportés par Public Sénat. «Ce qui veut dire que même avec la meilleure organisation et tous les approvisionnements qui arriveraient en temps et en heure, nous ne pourrions avoir vacciné tous les publics fragiles d’ici à l’été», avait-il poursuivi, en concluant qu'il était pertinent de prolonger les mesures sanitaires jusqu'à l'automne.

La campagne de vaccination en France a fait l'objet de critiques dans la presse et la classe politique, notamment en raison de son rythme lent relativement aux campagnes de certains de ses voisins européens.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»