«Privilège blanc» : Elisabeth Moreno regrette d'avoir repris un concept américain

«Privilège blanc» : Elisabeth Moreno regrette d'avoir repris un concept américain© Ludovic Marin Source: AFP
La ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes Elisabeth Moreno

La ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes rétropédale et regrette d'avoir repris l'expression «privilège blanc» qui «vient des États-Unis». La ministre avait été accusée de conforter les thèses de la mouvance racialiste.

La ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno a regretté le 18 janvier à L'Express d'avoir utilisé l'expression «privilège blanc». La ministre avait repris à son compte ce concept lors d'un entretien sur LCI le 25 décembre. Après quelques hésitations, Elisabeth Moreno avait fini par lâcher : «Évidemment qu'il y a un privilège blanc» avant de préciser : « Vous savez bien que si vous naissez homme en Afrique […] ou homme blanc en France, vous avez plus de chance… C’est un fait.» 

À force de parler des mots, on ne parle plus des réalités. Le terme "privilège blanc" tue la réalité

«Je regrette d'avoir repris le mot, il vient des États-Unis», a-t-elle déclaré le 18 janvier avant d'ajouter que le concept «renvoie à une partie de notre histoire». «À force de parler des mots, on ne parle plus des réalités. Le terme privilège blanc tue la réalité», déplore-t-elle. La ministre reconnaît par ailleurs que ce concept «renvoie aux indigénistes et aux racialistes», qui portent, selon elle, des «combats victimaires qui vous enferment encore plus dans la situation qui est la vôtre».

Dans un entretien accordé à L'Express fin décembre, Emmanuel Macron avait affirmé qu'«être un homme blanc» pouvait «être vécu comme un privilège». Et de préciser: «Mais je constate que, dans notre société, être un homme blanc crée des conditions objectives plus faciles pour accéder à la fonction qui est la mienne, pour avoir un logement, pour trouver un emploi, qu'être un homme asiatique, noir ou maghrébin, ou une femme asiatique, noire ou maghrébine.»

Le président avait conclu en nuançant : «Même si, évidemment, quand on regarde les trajectoires individuelles, chacun a sa part de travail, de mérite.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»