«Faire de la diversité une réalité» : la PDG de Radio France définit ses futurs projets

«Faire de la diversité une réalité» : la PDG de Radio France définit ses futurs projets© Matthieu Alexandre Source: AFP
Cliché pris à Paris le 31 août 2016 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Alors que Sibyle Veil entame la seconde partie de son mandat à la tête de Radio France, la PDG du groupe souhaite «faire de la diversité une réalité» au sein des radios du service public.

La PDG de Radio France, Sibyle Veil, définit les contours de sa seconde partie de mandat après avoir été nommée à la tête du groupe de service public en 2018. Dans un entretien accordé au JDD, la haut-fonctionnaire de 43 ans a exprimé son souhait de «diversifier la sociologie de médias» tout en se félicitant des «audiences historiques» de ses différentes antennes.

Décidée à vouloir «lutter contre le parisianisme», la PDG de Radio France a annoncé le lancement Radio France 93, «une unité de production multimédia implantée en Seine-Saint-Denis» afin d’y trouver de nouveaux «talents» et «leur donner leur chance». Désormais, selon Sibyle Veil, le «critère de diversité sera une préoccupation» dans la politique de recrutement de la radio. 

La «rupture conventionnelle collective», prévoyant 340 départs et 270 embauches, permettra selon elle «de faire de la diversité une réalité». Le plan de départ avait provoqué une grève massive chez les salariés de Radio France le 18 juin 2020.

Sibyle Veil défend la ligne éditoriale de France Inter

Dans cet entretien, Sibyle Veil indique également que la Maison de la Radio va changer de nom pour devenir la Maison de la radio et de la musique, «un acte symbolique fort», souligne-t-elle.

Et a la présidente de Radio France de défendre la ligne éditoriale de France Inter : «Je ne veux pas rentrer dans le jeu stérile de la polémique. Je note simplement que les critiques contre France Inter s'intensifient depuis qu'elle est première radio de France… Tout le monde a un avis sur elle, même ceux qui visiblement ne l'écoutent pas.»

Sibyle Veil s'est refusée également a qualifier France Inter comme une «radio de gauche» y voyant «une radio qui défend la pluralité», avant de préciser : «En tant que service public, nos antennes sont des instruments au service de tous les citoyens, nous donnons le champ et le contre-champ pour que chacun se fasse sa propre opinion… et nous sommes surveillés par le CSA sur le temps de parole des invités.»

Pointé comme une priorité dans son projet Radio France 2022, la musique sera mise en avant avec un espace qui lui sera consacrée aux côtés des podcasts : «Il sera 100% gratuit tout en rémunérant les artistes à leur juste valeur par des accords passés avec la filière musicale», précise la présidente.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»