Soutien aux chrétiens d'Orient : France Inter refuse une publicité d'Œuvre d'Orient puis se ravise

Soutien aux chrétiens d'Orient : France Inter refuse une publicité d'Œuvre d'Orient puis se ravise© Loic Venance Source: AFP
Le père Pascal Gollnisch, directeur général de l'association Œuvre d'Orient
Suivez RT France surTelegram

Alors que l'association Œuvre d'Orient s'apprêtait à lancer sa campagne annuelle d'appel aux dons, Radio France a refusé de diffuser le spot publicitaire car l'annonce faisait en l'état référence à une communauté religieuse, avant de se raviser.

L'Œuvre d'Orient a obtenu en quelques heures satisfaction : le groupe Radio France accepte finalement la diffusion sur ses ondes de messages publicitaires destinés à recueillir des dons pour les chrétiens d'Orient. L'association loi 1901 à but non lucratif qui vient en aide aux chrétiens d'Orient depuis 1856 avait déclaré dans un communiqué de presse paru le 7 décembre être «interdite de publicité» sur les antennes de France Inter pour sa campagne de levée de fonds pour Noël 2020.

Le communiqué expliquait que «l'association a souhaité diffuser des appels au don, en publicité payante, sur les ondes de Radio France, comme elle le fait depuis plusieurs années en décembre sur France Inter sans rencontrer d'objection».

Selon le communiqué, cette année, le groupe de service public a «refusé le principe» estimant que les appels étaient« contraires à l'article 37 de son cahier des charges». Celui-ci prévoit que «les messages publicitaires ne doivent contenir aucun élément de nature à choquer les convictions religieuses, philosophiques ou politiques des auditeurs».

«Radio France est en mesure d'accéder à la demande de l'association»

L'association estimait ne pas voir «en quoi la mention des chrétiens d'Orient et de leur mission humanitaire, au service de tous, serait de nature à choquer les convictions des auditeurs». L'Œuvre d'Orient assurait donc ne pas vouloir faire de «polémique» mais elle regrettait «l'impossibilité de dialoguer et de se faire comprendre», précisant que ses appels à la médiatrice de la radio étaient restés sans réponse... Jusqu'à ce 8 décembre.

Radio France s'est en effet expliqué dans un communiqué : «Après de nouveaux échanges avec l'association l'Œuvre d'Orient et compte tenu de la teneur du message publicitaire actuellement souhaité, appelant à des dons pour une action humanitaire au bénéfice de toutes les populations dans le besoin, quelles qu'elles soient, et ainsi compatible avec les textes applicables, Radio France est en mesure d'accéder à la demande de l'association d'une campagne sur ses antennes en cette fin d'année. »

C'était justement l'argument de l'organisation caritative catholique qui précisait la veille agir «pour soutenir les communautés chrétiennes au Moyen-Orient qui sont au service de toute la population». 

Radio France proposait «une alternative»

En réponse, Radio France avait déjà publié un communiqué dans lequel l'entreprise publique estimait avoir «apporté une réponse positive à l’association tout en lui indiquant la nécessité de ne pas faire exception au cadre qui s’applique à tous les messages et à tous les annonceurs sur le service public». «Sensible à l’engagement associatif et soucieuse de le soutenir, Radio France a toutefois donné une réponse positive à l’Œuvre d’Orient en proposant une alternative, consistant à parler de l’Œuvre d’Orient en lieu et place des chrétiens d’Orient dans son message publicitaire», lisait-on par ailleurs dans ce communiqué.

La radio de service public a en outre expliqué avoir fait une «exception très ponctuelle» à ces règles en octobre lors d’une «journée spéciale en soutien au Liban suite à l’explosion». Selon Radio France, cette exception aurait provoqué une réaction des auditeurs «très attentifs au respect du principe de neutralité religieuse, philosophique et politique du service public» qui ont selon elle «été nombreux à réagir et à questionner Radio France sur ce choix». 

Relayé sur les réseaux sociaux chez les fidèles et chez des personnalités politiques de droite, la polémique a vite enflé. L'abbé Pierre Amar, prêtre dans les Yvelines, a notamment invité le groupe de service public à revenir «vite sur cette erreur désastreuse» avant d'estimer que «la laïcité, c'est le respect, pas l'intolérance !»

L'abbé Grosjean, prêtre du Diocèse de Versailles et curé de la paroisse de Montigny-Voisins le Bretonneux, interroge : «Il y a donc des pauvres et des persécutés qu’on doit cacher ?», avant d'interpeller la ministre de la Culture Roselyne Bachelot ainsi que la PDG de Radio France Sibyle Veil et la journaliste du service public Léa Salamé.

«Quand on pense aux Chrétiens d'Orient assassinés et que l'on voit que France Inter refuse une publicité de l’Œuvre d'Orient parce qu'elle contient le mot "chrétien" on a le sentiment qu'elle annule ces morts...», s'est indigné pour sa part l'Eurodéputé RN Gilbert Collard. 

«Au nom de quoi la promotion des actions de cette association humanitaire est choquante ? Au contraire les Français sont fiers de leurs actions pour les populations persécutées», a déclaré pour sa part la sénatrice Les Républicains (LR) Valérie Boyer. «J’ai vu ce que l’Œuvre d'Orient faisait notamment en Irak où ils viennent en aide à toutes les populations. Je demande à Radio France de revenir sur cette décision injuste», a réagit le président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»