Usage de la force : Reporters sans frontières porte plainte contre Lallement pour la troisième fois

- Avec AFP

Usage de la force : Reporters sans frontières porte plainte contre Lallement pour la troisième fois© THOMAS COEX Source: AFP
Didier Lallement et Gérald Darmanin à Paris, 7 janvier 2020, pour l'hommage aux victimes des attentats de janvier 2015 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ONG Reporters sans frontières annonce qu'elle dépose plainte contre le préfet de police Didier Lallement pour la troisième fois en seulement deux mois. Cette fois pour violences aggravées sur une photojournaliste indépendante.

Reporters sans frontières (RSF) a porté plainte contre le préfet de police de Paris, Didier Lallement – pour la troisième fois en deux mois – pour «violences volontaires aggravées contre une photojournaliste indépendante» lors de «la marche des libertés» du 5 décembre, a annoncé l'ONG le 7 janvier.

Outre Didier Lallement, RSF a également porté plainte contre X, comme la journaliste blessée, «qui collabore régulièrement avec une agence de presse française» et préfère rester anonyme «par peur des représailles de la police», explique l'ONG, qui a transmis un certificat de dépôt de plainte à l'AFP.

Selon RSF, la photoreporter aurait été «agressée par les forces de l'ordre» alors qu'elle couvrait la manifestation parisienne contre la proposition de loi Sécurité globale et son très controversé article 24.

«La journaliste s'est déplacée dans le sens de la foule pour laisser place à une charge de police», détaille RSF, qui déplore : «Malgré cette précaution et son brassard presse bien visible, une grenade de désencerclement a atterri à ses pieds, puis une balle de LBD [40] tirée à moins de 10 mètres a touché son avant-bras droit, provoquant un large hématome et une paresthésie de la main [trouble du toucher]». L'ONG précise : «Déjà victime de deux autres tirs de LBD ces deux dernières années, [la journaliste] a fait un signalement» auprès de l'Inspection générale de la police nationale.

Les précédentes plaintes de RSF à l'encontre du préfet avaient été déposées le 7 décembre après les violences subies par le photographe syrien indépendant Ameer Al Halbi lors d'une opération de maintien de l'ordre à Paris et le 27 novembre après que trois journalistes ont été violentés lors de l'évacuation d'un camp de migrants place de la République, également dans la capitale.

La France occupe la 34e place sur 180 pays au classement mondial de la liberté de la presse 2020 établi par RSF.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»