Le photographe blessé lors de la Marche des libertés témoigne : «J'ai eu l'image de la Syrie»

Suivez RT France surTelegram

«J'ai vécu la même situation à Alep, il y a 9 ans», déclare Ameer al-Halbi, journaliste, blessé au cours de la manifestation à Paris par les forces de l'ordre, selon ses affirmations. Des blessures mémorielles douloureuses pour ce photographe primé.

Le journaliste syrien Ameer al-Halbi, réfugié en France depuis trois ans, a été blessé au visage alors qu'il couvrait la manifestation du 28 novembre à Paris. Lauréat de plusieurs prix pour ses photos de guerre à Alep, il aurait subi une charge policière. «J'ai vécu la même situation en Syrie quand j'avais 15 ans dans une manifestation», a-t-il déploré

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»