Nouvel an : France info interviewe ceux qui braveront les règles... et ça énerve des internautes

Nouvel an : France info interviewe ceux qui braveront les règles... et ça énerve des internautes© Christian Hartmann Source: Reuters
Place du Trocadéro à Paris, le 30 octobre 2020 (image d'illustration).

Un reportage de France info donnant la parole à deux citoyens assumant leur volonté de faire la fête illégalement le jour de l'an a suscité des réactions épidermiques sur les réseaux sociaux.

A la veille du dernier jour de l'année, France info a diffusé un reportage audio donnant la parole à deux citoyens qui, pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, ont décidé de s'affranchir de certaines mesures sanitaires mises en place à l'échelle nationale.

Parmi eux, une certaine Sabine, 25 ans, qui «accueillera une vingtaine de personnes» dans son appartement de 50 mètres carrés près de Paris. 

«J'ai conscience que ce n'est pas du tout raisonnable. J'ai conscience que c'est égoïste et hypocrite, mais à 25 ans, quand ça fait un an que tu n'as plus trop de vie sociale [...] je me dis que si tout le monde a envie de faire comme moi, et bien allons-y», déclarait-elle entre autres. 

Une démarche qui a suscité un vent d'indignation chez certains internautes sur les réseaux sociaux.  

«Sabine sera la [première] à gueuler si les restaurants et bars ne réouvrent pas sans comprendre que ce sera en partie de sa faute», a notamment estimé une internaute dans un tweet largement relayé. 

«Faire de la promo à des irresponsables ça vous dérange pas France info ? Vous irez faire en janvier le reportage Sabine 25 ans intubé après sa fête du nouvel an !», a déclaré de son côté une autre utilisatrice de Twitter, suivie par une importante communauté, s'en prenant au passage à la chaîne de service public. 

Malgré un grand nombre de commentaires négatifs à son égard, Sabine a tout de même reçu le soutien de quelques internautes, dont celui du président du parti souverainiste Les Patriotes Florian Philippot : «Arrêtez de tomber sur Sabine[...] Elle est humaine. Pas zombie», a-t-il notamment déclaré. 

La chaîne d'information a par ailleurs publié un fil de publications rappelant les consignes nationales à respecter à l'occasion du réveillon. Celles-ci avaient été annoncées le 10 décembre par le Premier ministre Jean Castex. Considérant que «le réveillon concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique», le chef du gouvernement avait notamment appelé à respecter le couvre-feu en vigueur tout en émettant la recommandation d'un maximum de six adultes à la maison. 

Dans son fil de publications mis en ligne sur Twitter ce 30 décembre, France info évoque par ailleurs une possibilité de fermeture des transports publics dans la soirée dès 20h. En outre, concernant l'organisation clandestine de fêtes privées, les forces de l'ordre pourront se rendre dans certaines habitations si elles sont appelées par des voisins ou sur dénonciation pour tapage nocturne.

«L'organisateur d'une fête clandestine qui aurait ouvert son domicile au public, a fortiori s'il fait payer l'entrée, [pourra être] poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui, les convives peuvent être sanctionnés à hauteur de 135 euros», rappelle encore France info.

100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés ce soir-là pour faire respecter ces règles, rappelle par ailleurs France info. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»