Mobilisation contre la loi Sécurité globale partout en France

Auteur: RT France

De nombreux rassemblements ont eu lieu dans toute la France pour protester contre le projet de loi Sécurité globale. A Paris, où des milliers de manifestants ont répondu présents, quelques tensions ont éclaté.

Mise à jour automatique
  • Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé, sur Twitter, le chiffre de 142 interpellations, à Paris. Selon lui, «plusieurs centaines de casseurs étaient venus pour commettre des violences» et «la stratégie de fermeté anti-casseurs» a permis, notamment, de «protéger les commerçants». «Force est restée à la loi», a-t-il ajouté.  

  • D'après les images de notre journaliste, présente sur place, Estelle Farge, la dispersion des derniers manifestants, par les forces de l'ordre, est en cours, sur la place de la République, à Paris.  

  • Notre journaliste sur place Charles Baudry a fait état de plusieurs arrestations sur la place de la République.  

  • Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, vient d'annoncer sur Twitter, un total de 119 interpellations, à Paris. 

    Il salue aussi l'action des policiers et des gendarmes, «qui mènent une action déterminée et courageuse contre des casseurs venus nombreux».  

  • Les forces de l'ordre ont chargé les manifestants, rassemblés place de la République à Paris en fin de manifestation. 

  • Les forces de l'ordre utilisent un canon à eau, contre certains manifestants, place de la République, à Paris, d'après les images de notre journaliste, présente sur place, Estelle Farge. 

    Des tensions se font, de nouveau, sentir sur la place de la République, où l'on peut voir, sur des images de Meriem Laribi, un canon à eau en pleine action. La manifestation semble toucher à sa fin.  

  • Un grand nombre de manifestants arrive maintenant sur le Boulevard Saint-Martin et se rapproche de la place de la République, lieu où devrait se terminer la manifestation parisienne. Le cortège est toujours étroitement encadré par un nombre important de membres des forces de l'ordre. Sur les images de notre journaliste, présent sur place, Charles Baudry, on peut entendre certains manifestants scander «Tout le monde déteste la police !».  

  • Le cortège parisien est maintenant scindé en deux, au niveau de la porte Saint-Denis. Alors que la tension semble, pour l'instant, bien redescendue, les manifestants se saluent de part et d'autres, dans une ambiance, décrite, par notre journaliste présente sur place, Meriem Laribi, comme «bon enfant».

  • Selon notre journaliste présente sur place, Estelle Farge, «le cortège se dirige toujours vers la place de la République», alors que les forces de l'ordre «interviennent parfois [...]pour interpeller des individus violents».  

  • Sur les images d'une journaliste de Sputnik présente sur place, on peut voir un homme au visage couvert, visiblement, de sang, marcher devant les policiers, lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale, à Paris. 
    Le tweet de la journaliste fait référence à «plusieurs blessés suite aux charges policières», décrites comme «musclées»,  à l'occasion de la mobilisation, dans la capitale.

Découvrir plus

Comme il y a une semaine, le 12 décembre 2020 sera l'occasion pour les détracteurs du projet de loi Sécurité globale de se faire entendre. Des rassemblements sont organisés dans de nombreuses villes de l'Hexagone comme à Paris, Lyon, Bordeaux, Lille, Strasbourg, Toulouse, Dijon, Caen, Tours, Nancy ou encore Montpellier.

Lors de la mobilisation du 5 décembre contre ce même projet de loi, des évènements violents avaient émaillé les rassemblements à Paris ou encore à Nantes. Des échauffourées qui avaient alors choqué par leur violence.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»