Le généticien Axel Kahn fêtera Noël en juin pour lutter contre le Covid-19

Le généticien Axel Kahn fêtera Noël en juin pour lutter contre le Covid-19© ERIC FEFERBERG Source: AFP
Le généticien français Axel Kahn compte passer Noël en famille, pas le 25 décembre, mais en juin.
Suivez RT France surTelegram

Le généticien français Axel Kahn a expliqué, sur BFM TV, vouloir fêter Noël, avec sa famille, au mois de juin. Une décision qu'il justifie comme «personnelle», en conseillant aux Français de «faire gaffe», s'ils veulent célébrer Noël en décembre.

Célébrer Noël plus de cinq mois après le 25 décembre ? L'idée peut surprendre, mais elle est pourtant défendue par Axel Kahn, généticien et président de la Ligue nationale contre le cancer. Sur le plateau de BFM TV, dans la soirée du 8 décembre, le médecin a ainsi déclaré : «Avec ma famille, je fais Noël au mois de juin». 

Reconnaissant que «Noël fait partie de la vie», Axel Kahn estime néanmoins que l'«on ne va pas faire, évidemment, Noël, comme d'habitude». Le scientifique, âgé de 76 ans, évoque toutefois un choix «personnel» fait avec sa famille,  car il «considère qu'en juin, cela ira mieux».   

«Je pourrai embrasser mes petits-enfants, leur faire tout plein de bisous [...] ça sera formidable», explique-t-il. Le généticien ajoute pour se justifier : «Si je fais Noël avec mes petits-enfants [le 25 décembre], il faudra que je sois à trois mètres d'eux, avec un masque». 

«Les Françaises et les Français n'ont pas fait assez gaffe»

Pour défendre sa décision, le président de la Ligue nationale contre le cancer explique qu'il s'agit d'«un problème de responsabilités individuelles». «Il faut que les personnes sachent ce qu'elles veulent», ajoute-t-il, sur le plateau de la chaîne d'information en continu.    

A la question de la journaliste, qui lui demande s'il recommande aux Français de prendre la même décision, Axel Kahn répond: «Vous faites ce que vous voulez, vraiment», sans oublier de conseiller, néanmoins, à ceux qui feraient le choix de célébrer Noël un 25 décembre, chose «à peu près normale», selon lui, de «faire gaffe».

Craignant une nouvelle hausse des contaminations de Covid-19, Axel Kahn enjoint les Français, comme il l'avait fait auparavant en septembre, à «ne pas faire les cornichons [...]et [à] faire très attention». «Les Françaises et les Français n'ont pas fait assez gaffe, c'est sûr», estime-t-il, ne souhaitant pas pour autant les accabler. 

«Ce virus Covid-19 fait vraiment perdre la tête à notre société»

Le choix d'Axel Kahn de décaler Noël à juin n'a pas manqué de faire réagir sur Twitter. 

Sébastien Pilard, conseiller régional Les Républicains des Pays de la Loire estime, après l'écoute des propos d'Axel Kahn, que «ce virus Covid-19 fait vraiment perdre la tête à notre société». 

Il accuse ensuite Axel Kahn «de raconter n’importe quoi en dénaturant Noël» et de manquer de «sens de la contradiction». 

 

A l'inverse, d'autres donnent raison à Axel Kahn, certains ayant, avant même ses déclarations du 8 décembre sur BFM TV, recommandé de ne pas fêter Noël le 25 décembre.  

Fêter Noël dans son jardin en juillet-août   

C'est le cas de Julien Lenglet, médecin hématologue parisien, qui, le 9 novembre, avait déclaré, sur le plateau de BFM TV : «Si je devais avoir un avis purement scientifique et rationnel, je dirais plutôt d’annuler Noël et la Saint-Sylvestre sans hésiter». Craignant «une potentielle troisième vague», il dit redouter que les fêtes de Noël n'entraînent, selon lui, «un cluster national géant».     

   

Même idée en Belgique, où Frédérique Jacobs, infectiologue et responsable du service infectiologie à l'hôpital d'Erasme, avait fait part, fin octobre, sur la RTBF (Radio télévision belge francophone), de son inquiétude, à l'approche des fêtes de fin d'année. 

«On doit se dire que faire les fêtes de fin d'année telles qu'on les fait habituellement, c'est dangereux», a-t-elle expliqué, avant d'ajouter qu'«il faudra penser à reporter les fêtes de fin d'année en juillet-août quand il fait beau. Là vous pourrez faire une grande fête dans votre jardin». 

«Je pense qu'il va falloir beaucoup d'imagination pour ne pas faire des fêtes comme chaque année et trouver autre chose à faire en respectant les mesures», a-t-elle même conclu avec pessimisme. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»